Publié par Magali Marc le 6 avril 2023

Tandis que les médias gauchistes se réjouissent et annoncent que « les murs se referment sur Donald Trump », Jonathan Turley, un éminent professeur de droit, donne les raisons pour lesquelles le procès intenté à Donald Trump pourrait tomber en pièces.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Nick Arama, paru sur le site de RedState le 5 avril.

************************

Le Professeur Turley dénonce le procès
intenté contre Donald Trump


Après la levée des scellés de l’acte d’accusation contre le Président Donald Trump mardi, j’ai écrit un article concernant des problèmes importants qu’il contenait.

Ma collègue Jennifer Van Laar a expliqué comment les experts juridiques des deux partis politiques ridiculisaient l’acte d’accusation.

Mais l’une des grandes questions, comme je l’ai noté, est que le procureur de Manhattan, Alvin Bragg, n’a jamais précisé quel était l’infraction sous-jacente sur laquelle reposaient les accusations.

On peut supposer qu’il s’agit d’une infraction à la loi électorale fédérale, mais il ne l’a jamais dit.

M. Bragg jouait en quelque sorte à “cacher l’infraction sous-jacente”, probablement parce qu’il sait que s’il s’agit d’une infraction à la loi électorale fédérale, cela soulève d’autres questions – comme le fait que cette infraction ne devrait pas être traitée par un tribunal d’État.

Lorsque M. Bragg a été interrogé à ce sujet lors de sa conférence de presse, il a répondu qu’il n’était pas tenu de le dire dans l’acte d’accusation, mais il a ensuite pontifié sur les lois électorales de l’État de New York et de l’État fédéral. Mais il n’a rien dit de tout cela dans l’acte d’accusation.

Où était l’infraction sous-jacente ?


« C’est comme (le crime de) l’Orient Express sans le corps », a déclaré Jonathan Turley, professeur de droit à l’université George Washington.

Il a ajouté qu’il connaissait des juges qui n’auraient pas été « très heureux de recevoir un tel acte d’accusation et auraient dit : – “Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce que vous prétendez ?” »

Comme l’a fait remarquer Me Turley, M. Bragg devra s’expliquer concernant son acte d’accusation, qui devrait exposer les griefs de l’affaire.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Mais Me Turley a posé la question suivante : étant donné l’embrouillamini de l’acte d’accusation, dans quelle mesure le grand jury a-t-il vraiment compris ce qui y était allégué ?


« Cela ressemble à une barbotine juridique. Il n’y a « aucune valeur nutritive » et « il n’y a vraiment rien là . Il espère que le juge sera très timide et ne rejettera pas l’affaire », a déclaré M. Turley à propos de M. Bragg.

Il y a des questions juridiques importantes et cette affaire pourrait s’effondrer avant d’arriver à un procès.

On pourrait penser que si l’on veut inculper un président, on devrait se montrer à la hauteur de ce moment de l’histoire et dire aux gens avec précision ce pour quoi on veut le condamner.

Il a terminé en évoquant le fait ironique que Trump s’est vu attribuer le même jour des honoraires d’avocats d’un montant de 121 972,56 dollars, comme l’a rapporté mon collègue Ben Kew.

Me Turley a également fait un suivi, écrivant que l’acte d’accusation devrait devrait être rejeté et qu’il n’aurait pas été poursuivi, mais qu’il s’agissait de Donald Trump.


« Si la magistrature new-yorkaise conserve un tant soit peu d’intégrité, cette affaire sera rejetée parce qu’elle est juridiquement inappropriée, avec une admonestation à Bragg et à son bureau pour avoir politisé le processus de justice pénale. Toutefois, c’est peut-être beaucoup demander aux juges d’État qui sont élus à la fois en première instance et en appel. [….]

Le plus choquant, c’est que cette attaque contre l’État de droit a été accueillie par des applaudissements nourris de la part de nombreuses personnes, y compris des avocats et des experts juridiques. Non seulement ils ignorent l’affront fait à l’intégrité de notre système juridique, mais ils célèbrent sa disparition. […]

Cet effort coûteux et interminable n’aurait eu lieu pour personne d’autre que Donald Trump. Il ne s’agit pas seulement de poursuites sélectives, mais de poursuites exclusives pour M. Trump et lui seul. »


Répéter la même chose 34 fois ne rend pas l’affaire moins ridicule, elle ne lui donne pas plus de poids.

Si M. Bragg ne peut même pas l’expliquer et l’exposer maintenant, après tout ce temps, vous savez qu’il y a un gros problème et qu’il sait probablement que les avocats de Donald Trump vont le mettre en pièces.

Il y a toutes sortes de questions juridiques, depuis les problèmes de prescription jusqu’au fait que s’il s’agit d’un cas qui relève du du niveau fédéral. Vous ne pouvez pas le poursuivre devant un tribunal d’État.

S’il n’était pas déjà évident qu’il y avait un problème avec le ciblage politique, la fuite de ce qui était dans l’acte d’accusation à l’avance, révèle le problème que nous avons dans ce cas.

Comme je l’ai déjà écrit , il pourrait s’agir d’un acte illégal potentiel et cela dénote un parti pris, ainsi qu’un effort possible de corrompre les jurés. Cela pourrait également aider l’équipe de Trump à obtenir un changement de lieu.

Mais il y a une chose que M. Trump a dit qui est tout à fait vrai.

Si cela peut être fait contre lui, cela peut être fait contre vous. Cela peut être fait à n’importe quel futur président. Cela peut être fait à n’importe qui.

Une fois que l’on s’est engagé sur la voie de la république bananière, il est très difficile de reculer, et il semble que nous ayons déjà franchi plusieurs étapes sur cette voie.

Nous devons nous battre si nous voulons protéger l’État de droit qui nous est cher à tous.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source: https://redstate.com/nick-arama/2023/04/05/turley-skewers-the-trump-case-lays-out-how-it-could-collapse-n726773

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading