Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 avril 2023

L’institut ultra-orthodoxe d’études politiques a publié ses statistiques pour le jour de l’indépendance de l’Etat d’Israël. Le constat : depuis 1979, le nombre d’ultra-orthodoxes dans le pays a augmenté de 509 %.

En 1979, la population ultra-orthodoxe était d’environ 212 000 personnes, soit 5,6 % de la population israélienne. Depuis lors, la communauté ultra-orthodoxe a augmenté d’environ 509 % et compte actuellement environ 1 290 000 personnes, soit 12,9 % de la population. Si la tendance se confirme, dans 15 ans, pour le 90e anniversaire de l’indépendance de l’État d’Israël, la population ultra-orthodoxe atteindra environ 2 150 000 personnes (18 % de la population totale), et pour le 100e anniversaire, en 2048, elle atteindra environ 2 860 000 personnes (environ 21,2 % de la population).

Inutile de préciser, je suppose, que les Orthodoxes sont :

  • Essentiellement de droite,
  • essentiellement favorables à ce qu’Israël reste un Etat juif, et que l’immigration soit réservée aux juifs et les descendants de juifs au second degré.
  • Essentiellement traditionalistes et attachés à la protection et à la culture de leurs racines.

Selon les chercheurs, le nombre de Haredim, le mot hébreu pour désigner les orthodoxes, a longtemps été sous-estimé dans les enquêtes, mais la situation s’est améliorée en 2002.

Depuis 2014, le CSB a commencé à inclure la religion dans les enquêtes individuelles, de sorte que les informations sont désormais plus précises.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading