Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 mai 2023

J’essaye de comprendre pourquoi la vice-présidente Kamala Harris, qui a fortement critiqué l’administration Trump pour avoir déployé des troupes à la frontière sud, ne dit rien lorsque son patron fait de même. Avez-vous une explication ?

L’administration Biden a approuvé mardi l’envoi de 1 500 soldats en service actif à la frontière, car il craint que les migrants n’inondent le pays une fois que le “Titre 42” sera levé. Le « Titre 42 » est une loi Trump toujours en cours, appliquée par la patrouille frontalière, qui donne au gouvernement le pouvoir d’empêcher les immigrants illégaux d’entrer aux États-Unis afin d’empêcher le Coronavirus d’entrer dans le pays. Le président Donald Trump a invoqué cette loi au début de la pandémie de COVID-19, ce qui a permis aux États-Unis d’expulser certains migrants qui avaient franchi la frontière illégalement. Cette loi disparait le 11 mai, dans quelques jours.

  • L’ancien président Donald Trump a procédé à un déploiement de troupes en 2018, envoyant 5 200 soldats pour faire face à l’afflux de clandestins.
  • Dans une lettre adressée au secrétaire à la Défense de l’époque, Kalama Harris avait écrit qu’elle était « profondément troublée par la politisation manifeste de l’armée ».

“La mission à motivation politique utilise à mauvais escient les membres du service actif et gaspille les ressources du ministère de la Défense, ce qui pourrait compromettre l’état de préparation de l’armée face à une véritable menace pour la sécurité nationale et augmenter le risque d’une confrontation entre les demandeurs d’asile et les membres du service armé », disait-elle, ainsi que les autres cosignataires, dans la lettre.

  • La même année, Harris avait remis ça en s’adressant à la presse.

“Je crois que l’administration a pris la décision de les déployer sur la base d’un agenda politique et je pense qu’il est inapproprié d’exiger que les ressources limitées de l’armée américaine soient utilisées de cette manière alors que ces personnes qui sont déployées là-bas ont quitté leur famille… tout cela parce qu’il fallait faire une démonstration pour les caméras de télévision sur la base d’un agenda politique au lieu de ce qui est une menace pour la sécurité nationale”.

Et le président Biden, l’administration de la Défense, c’est-à-dire le gouvernement auquel appartient Kamala Harris, déploie 1 500 troupes à la frontière.

Pourquoi, à circonstances identiques, et décision similaire, ne dénonce-t-elle pas aujourd’hui ce qui la scandalisait hier ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading