Publié par Magali Marc le 26 mai 2023

Maintenant que Ron DeSantis a (maladroitement) annoncé sur Twitter sa candidature à la nomination du GOP, les médias de masse à la solde des Démocrates vont se faire un plaisir de couvrir son duel contre Donald Trump, ce qui leur permettra de glisser sous le tapis la sénilité, la corruption et l’incompétence de Joe Biden ! Ils espèrent, en outre que la lutte des candidats au sein du GOP divisera les électeurs au point qu’ils décideront de redonner le pouvoir aux Démocrates en 2024. Toutefois, le duel Trump/DeSantis devrait permettre aux électeurs républicains d’exprimer leurs différences, puis de se mettre d’accord afin de vaincre les Démocrates.

Pour les lecteurs de de Dreuz, j’ai traduit l’article de Brandon Morse, paru sur le site de RedState, le 24 mai.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







***************************

La façon dont un média qualifie le fait que Ron DeSantis soit entré en lice est révélatrice

Les fans de Ron DeSantis sont très enthousiastes tandis qu’il annonce sa candidature à la présidence et si cela est tout à fait naturel, ce qui l’est un peu moins, c’est la façon dont au moins un média qualifie cette nouvelle.

Malgré toute la haine qu’ils éprouvent pour Ron DeSantis, les médias de masse se frottent les mains de le voir se lancer dans la course, alors qu’ils anticipent le match de King Kong contre Godzilla entre le Gouverneur de Floride et l’ex-Président Donald Trump.

Il n’est pas difficile d’en comprendre la raison, mais aujourd’hui, le journal The Hill a exprimé tout haut la partie silencieuse en caractérisant la candidature de M. DeSantis dans le titre même de son article : « Ron DeSantis se présente contre Donald Trump en 2024 ».

Comment ?

On ne trouve rien de mieux dans le corps du texte :

Le Gouverneur de la Floride Ron DeSantis a déposé les documents nécessaires à sa candidature tant attendue à l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2024, se présentant aux électeurs du GOP comme une alternative conservatrice sans compromis, mais toujours éligible, à l’ex-Président Trump, alors que le parti est aux prises avec ses récentes déceptions électorales.

[…]

En se lançant dans la course à la Maison Blanche, le Gouverneur de la Floride espère se vendre aux électeurs républicains comme un substitut à Donald Trump, gagnant et sans drame. M.Trump a été un allié politique de longue date, mais il a attaqué M. DeSantis sans relâche ces derniers mois à propos de ses aspirations présidentielles. Les premiers sondages effectués dans le cadre de la primaire présidentielle naissante du GOP ont montré que M. DeSantis représentait la menace la plus évidente pour les espoirs de M. Trump de reconquérir la Maison-Blanche, bien qu’il soit encore loin derrière l’ex-Président dans la plupart des enquêtes. En même temps, son soutien a quelque peu stagné ces dernières semaines à la suite d’une série de revers politiques et de questions parmi certains Républicains de premier plan quant à savoir s’il a ce qu’il faut pour rivaliser sur la scène nationale.

Donald Trump est mentionné pas moins de neuf fois dans cet article.

C’est comme si la seule motivation de Ron DeSantis était d’être celui qui se présente contre Donald Trump.

Selon The Hill, M. DeSantis ne brigue pas vraiment le poste de président des États-Unis, il s’agit simplement pour lui d’être le faire-valoir de M. Trump.

C’est un piège, et ce sont les lecteurs qui sont piégés.

La querelle entre MM. Trump et DeSantis va faire l’objet d’une grande attention au cours des prochains mois.

Ce sera, à mon avis, un combat bien plus important que l’affrontement entre le candidat du GOP et Joe Biden qui aura lieu lors de l’élection générale.

Mais ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que cette élection ne vise pas Donald Trump, elle vise Joe Biden.

Plus précisément, il s’agit de sauver le pays des Démocrates qui tirent dans l’ombre les ficelles de Joe.

La gauche aimerait tellement voir le GOP se déchirer à cause de l’affrontement entre Ron DeSantis et Donald Trump, et s’il y a une chose que les Démocrates savent mieux que quiconque, c’est comment créer de la division.

Ils savent que s’ils en créent suffisamment au sein du GOP, il leur sera beaucoup plus facile de maintenir en place leur marionnette.

Je ne m’attends pas à ce que nous nous tenions gentiment la main autour d’un feu de camp et que nous discutions de nos sentiments à l’égard de nos candidats respectifs avec sérénité, mais ce que je dis, c’est que nous ne devrions pas laisser les médias nous traiter comme des insectes agités prisonniers dans un bocal.

Le combat explosif qui s’annonce sera assez intéressant et je ne doute pas que beaucoup d’entre vous y prendront part, mais n’oubliez pas qu’en fin de compte, lorsque la poussière retombera, ce sont eux les ennemis.

Les médias, les Démocrates, les activistes de gauche, tous ces gens sont les vrais adversaires. Pas Donald Trump ou Ron DeSantis.

Étant donné le séjour impressionnant de M. Trump à la Maison Blanche et le succès de M. DeSantis en Floride, je ne suis pas tout à fait sûr de détester l’idée de voir l’un ou l’autre au pouvoir.

Battez-vous comme chiens et chats, mais ne vous laissez pas convaincre de vous retirer si votre homme ne gagne pas.

Je pense que ce sera l’un des objectifs des médias de masse que nous devrions garder à l’esprit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Red State

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous