Publié par Dreuz Info le 4 mai 2023

Un journal finlandais a révélé mercredi qu’il avait trouvé le moyen de contourner la censure imposée aux médias en Russie en dissimulant des informations et des reportages sur l’Ukraine dans un jeu en ligne populaire en Russie. « Alors que Helsingin Sanomat et les médias indépendants étrangers sont bloqués en Russie, les jeux en ligne ne sont pour l’instant pas interdits », a déclaré Antero Mukka, rédacteur en chef du journal.

Helsingin Sanomat a utilisé le jeu de tir en ligne Counter-Strike, qui compte quelque 4 millions de joueurs en Russie. Si la plupart des parties se déroulent sur des niveaux et des cartes officielles publiés par l’éditeur Valve, les joueurs peuvent créer des cartes personnalisées que tout le monde peut télécharger et utiliser.

« Nous avons donc construit une ville slave, appelée Voyna, ce qui signifie guerre en russe », a expliqué M. Mukka.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Dans le sous-sol de l’un des immeubles de la ville, les techniciens d’Helsingin Sanomat ont caché une pièce où les joueurs peuvent trouver des reportages en russe réalisés par les correspondants de guerre du journal en Ukraine. Les murs de la salle numérique sont couverts d’articles et de photos relatant des événements tels que les massacres dans les villes ukrainiennes de Boutcha et d’Irpine. Sur l’un des murs, les joueurs peuvent trouver une carte d’Ukraine où sont signalées les attaques contre la population civile, tandis qu’un enregistrement en russe lit des articles d’Helsingin Sanomat.

« Il s’agit d’informations qui ne sont pas disponibles dans les organes de propagande de l’Etat russe », a ajouté M. Mukka.

Depuis sa publication lundi, la carte a déjà été téléchargée plus de 2 000 fois.

« Cela montre que toute tentative pour empêcher la circulation de l’information et pour tromper le public est vouée à l’échec dans notre monde moderne », a ajouté le rédacteur en chef.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading