Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 octobre 2023

Le soutien militaire américain à Israël, qui se traduit par le placement de forces physiques dédiées à proximité d’Israël, a atteint son apogée depuis quelques jours.

Voici une liste des forces navales qui ont été envoyées en Israël en raison de la situation sécuritaire.

  • 1. USS Gerald R. Ford (porte-avions)
  • 2. USS Eisenhower (porte-avions)
  • 3. Croiseur à missiles guidés de classe Ticonderoga
  • 4. USS Normandy (destroyer)
  • 5. USS Thomas Hudner (destroyer)
  • 6. USS Ramage (destroyer)
  • 7. USS Carney (destroyer)
  • 8. l’USS Roosevelt (destroyer)
  • 9. USS mount Whitney (navire de commandement)
  • 10. USS Bataan

Porte-hélicoptères amphibie et force d’intervention rapide

Les porte-avions américains embarquent chacun environ 5 000 soldats américains. Les navires de guerre qui les accompagnent (les porte-avions ne naviguent pas seuls, mais avec une force navale enveloppante qui comprend des destroyers, des navires-lance-missiles et, selon des publications étrangères, également des sous-marins), comprennent environ 1 500 à 2 000 personnes.

Par exemple, dans la dernière publication de l’US Navy, les navires 3 à 8 cités ci-dessus font partie du groupe d’attaque attaché au porte-avions Gerald Ford.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







  • Les navires-lance-missile américains qui accompagnent le porte-avions Gerald Ford ont une puissance de feu d’environ 200 missiles de croisière par navire.
  • Le porte-hélicoptères Bataan (numéro 10 sur la liste) est en fait une force d’intervention rapide de l’US Navy et compte environ 1600 soldats à bord.

Au total, plus de 15 000 soldats américains sont stationnés ici pour soutenir Israël et dissuader les différentes parties (c’est-à-dire l’Iran par l’intermédiaire du Hezbollah voire plus, puisque le Pentagone a déclaré mercredi qu’il est “possible que les missiles que nous avons interceptés près du Yémen visaient Israël”), de se joindre aux combats contre Israël.

À titre de comparaison

  • Les États-Unis ne maintiennent en Syrie qu’une force militaire de 900 hommes depuis quelques années.
  • 2 500 hommes sont stationnés en Irak pour faire face aux défis locaux.

Les chiffres mentionnés ci-dessus n’incluent pas les forces aériennes militaires américaines dans les bases américaines des pays voisins.

Bases américaines voisines

  • Base aérienne d’Al Udeid (Qatar) : La base aérienne d’Al Udeid est l’une des plus grandes bases militaires américaines de la région.
  • Base aérienne d’Incirlik (Turquie), située dans le sud de la Turquie, non loin de la côte méditerranéenne orientale.
  • Naval Support Activity Bahrain (Bahreïn)

Et bien entendu, les bases militaires américaines dans les pays européens qui peuvent rapidement atteindre Israël comprennent la base aérienne de Ramstein en Allemagne, la station aéronavale de Sigonella en Italie et l’activité de soutien naval de Souda Bay en Grèce.

Axe du mal de l’Iran dans la région

Voici une carte de l’“axe de la résistance” de l’Iran – un terme générique qui désigne une série de milices et d’organisations terroristes réparties dans toute la région, et entretenues par la Force Quds du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI).

Source : ELINT News

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous