Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 novembre 2023

Le fabricant de médicaments aurait manipulé les résultats des tests pour cacher l’inefficacité de son médicament.

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, poursuit Pfizer et l’un de ses fournisseurs dans une affaire dévoilée cette semaine, alléguant qu’ils ont fraudé Medicaid en manipulant des tests de contrôle de la qualité pour dissimuler des déficiences dans un médicament prescrit aux enfants souffrant de troubles déficitaires de l’attention.

La plainte déposée dans le comté de Harrison allègue que Pfizer et Tris Pharma ont trafiqué les tests de contrôle de qualité du médicament Quillivant XR entre 2012 et 2018 pour cacher que le médicament ne se dissolvait pas comme promis, et Pfizer a ensuite persuadé le programme Medicaid du Texas d’ajouter le Quillivant à sa liste de médicaments préférés.

“À aucun moment, les défendeurs n’ont averti les prestataires ou les décideurs du programme Medicaid du Texas que le Quillivant avait des problèmes de fabrication connus affectant son efficacité, privant ainsi le programme Medicaid des informations cruciales sur lesquelles il s’appuie”, indique la plainte.

“En conséquence, des milliers d’enfants texans ont reçu une substance dangereuse”, ajoute le document.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







L’action en justice ne précise pas le montant des dommages-intérêts demandés par l’État.

M. Paxton a déclaré que son bureau avait reçu de nombreux rapports de parents affirmant que le médicament n’était pas efficace sur leurs enfants.

“Je suis horrifié par la malhonnêteté que nous avons découverte au cours de cette enquête”, a déclaré le procureur général.

“Pfizer et Tris ont intentionnellement dissimulé et omis de divulguer les problèmes liés au Quillivant afin de recevoir des prestations financées par le contribuable dans le cadre du programme Medicaid du Texas, fraudant ainsi l’État et mettant les enfants en danger.

Pfizer a déclaré dans un communiqué avoir examiné les allégations de la plainte à “de multiples occasions” et “n’avoir constaté aucun impact sur la sécurité du produit.” Il a ajouté qu’il estimait que l’affaire n’était pas fondée et qu’il demanderait à la classer sans suite.

Un porte-parole de Tris a déclaré dans un email :

“Nous démentons catégoriquement et avons l’intention de défendre rigoureusement ces allégations devant la justice.”

Tris a fabriqué Quillivant pour Pfizer jusqu’en 2018, date à laquelle elle a racheté le produit à Pfizer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous