Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 novembre 2023

Initialement publié le 28 décembre 2017 @ 13:36

La démarche qui consiste à lutter contre les fausses informations a tout mon soutien. Je suis pour. L’occultation d’informations importantes, l’usage de mots choisis pour empêcher le lecteur de comprendre les faits tels qu’ils se sont vraiment passés, tout cela nuit à l’information.

Dans les deux premières lignes du courrier de présentation de leur Decodex, Jérôme Fenoglio, directeur du Monde et Luc Bronner, directeur de la rédaction, ont diffusé une Fake News à leurs lecteurs. Ils ont fait exactement ce que leur Decodex veut combattre : la fausse information, les articles trompeurs. Et ce Monde sans fond de corruption mentale, j’avoue ma dilection à l’avoir enfin défoncé.

Le corps du délit

Les deux cons pères écrivaient en caution du Decodex :

«Le journalisme de qualité n’a jamais été aussi nécessaire. Dans cette période où un président américain peut affirmer que les médias sont l’ennemi du peuple…»

Fenoglio et Bronner mentaient. Ils ont mis dans la bouche du Président Trump des mots qu’il n’a jamais prononcés. Trump n’a jamais dit que les médias sont l’ennemi du peuple.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Debunk

Voici ce que le président Trump a vraiment dit :

«Les médias de FAKE NEWS ne sont pas mes ennemis, ils sont les ennemis du peuple américain.»

The FAKE NEWS media (failing @nytimes, @NBCNews, @ABC, @CBS, @CNN) is not my enemy, it is the enemy of the American People!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) February 17, 2017

⇒ Le Président américain n’a pas accusé les médias, mais les médias de Fake News.

Ainsi le duo Fenoglio Bronner fait un amalgame et considère que tous les médias font des Fake News – j’apprécie l’aveu. Ou bien ils ont menti et “oublié” que Trump ne parlait que des médias qui font des Fake News : dans les deux cas, ce n’est pas bien brillant.

Epilogue

  • Il se trouve que pour le malheur des deux directeurs du Monde, Dreuz est un média américain,
  • Il se trouve que j’ai suivi la carrière politique du Président Trump depuis le premier jour,
  • Il se trouve que j’ai suivi la plupart de ses discours.
  • Et il se trouve que j’ai la preuve que Fenoglio et Bronner ont menti.

La voici. Cela s’est passé lors de la Conférence conservatrice du 24 février 2017 au National Harbor dans le Maryland.

Le Président Trump explique :

«Il y a quelques jours, j’ai dit que les FAKE NEWS sont l’ennemi du peuple, et c’est ce qu’ils sont… ils sont très malhonnêtes.

En fait, pour rapporter ce commentaire, les médias malhonnêtes n’ont pas expliqué que je dis que les FAKE NEWS sont l’ennemi du peuple – Les FAKE NEWS – 

Ils ont retiré le mot FAKE. 

Soudain, l’histoire est devenue : “les médias sont l’ennemi” [du peuple].

Ils ont supprimé le mot FAKE ! 

Et là je me suis dit : oh ! non ! Ca, ce n’est pas possible ! Mais si, ils sont comme ça !

Conclusion

Le Decodex met à l’index les sites qui promeuvent des points de vue contraires, politiquement incorrects, pour dissuader les lecteurs d’apprendre des choses que Le Monde veut cacher.

Mais Le Monde n’est pas un média neutre. C’est un quotidien de gauche qui s’attaque à la droite.

Je me réjouis d’en avoir apporté la preuve irréfutable.

De tous les mensonges que j’ai dénoncés cette année, celui-ci est ma plus belle réussite. Tellement belle, que j’accepte d’être marqué au fer rouge et d’une étoile jaune par le Decodex en signe de représailles.

Bonne année 2018 à tous !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous