Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 novembre 2023

Wikipédia, connue sous le nom d’« encyclopédie libre », constitue l’une des principales sources de connaissances dans le monde, à une époque où l’on s’appuie entièrement sur les recherches sur le web. Mais Wikipédia n’est ni libre ni fiable.

Gil Feldman, un Israélien analyste de données qui surveille l’utilisation et les modifications sur Wikipédia, explique : « Wikipédia est l’un des sites les plus consultés sur l’internet. Rien qu’en Israël, il reçoit des centaines de milliers de visites chaque jour, et des chiffres bien plus élevés dans les différentes langues du monde. Par conséquent, si vous parvenez à influencer l’information sur Wikipédia, vous pouvez influencer la conscience publique ».

Selon M. Feldman, le problème est que de nombreuses personnes qui consomment des informations sur Wikipédia sont convaincues qu’elles entrent dans une encyclopédie où tout ce qui est écrit est vérifié et correct, mais ne sont pas conscientes de ce qui se passe en coulisses, de qui a écrit les informations qu’elles lisent et de ce qui est censuré ou édité.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







“En pratique, toute personne disposant d’une connexion Internet peut être éditeur sur Wikipédia, à condition que ses modifications et ses formulations soient conformes aux règles », explique-t-il. « Les utilisateurs qui gagnent en ancienneté et en nombre d’éditions bénéficient même de privilèges et obtiennent le droit de vote dans les discussions, ils reçoivent moins de critiques sur leurs éditions et la possibilité de surveiller les éditions des autres et plus encore, puisqu’ils sont considérés comme dignes de confiance. »

Feldman poursuit :

“L’analyse des éditions des rédacteurs, en regardant les valeurs qu’ils traitent, les jours et les heures de leur édition et la façon dont ils s’expriment dans les différentes discussions permet de bien évaluer qui se cache derrière le nom d’utilisateur », explique Feldman.

C’est d’ailleurs ainsi, sur des sujets à controverse, ou des personnalités notables, qu’il est possible de voir qu’un nombre assez important d’éditeurs sont issus du courant de l’extrême-gauche, ce qui affecte non seulement leur forme d’édition en termes de valeurs politiques, mais aussi les éditions qu’ils censurent parce qu’ils ne veulent pas qu’elles « existent », même lorsqu’elles sont formulées rigoureusement selon les règles d’édition de Wikipédia, et qu’elles sont soigneusement appuyées à des « sources secondaires », règle d’or de Wikipédia.

Wikipédia est ainsi devenue une arène complètement hackée qui penche à gauche, ce que l’un de ses fondateurs – qui n’est pas un militant de droite – dénonce régulièrement.

“La meilleure façon de continuer à améliorer et à équilibrer Wikipédia est de sensibiliser les lecteurs à ce qui se passe dans les coulisses du contenu auquel ils sont exposés », explique M. Feldman, « et de les encourager à alerter lorsqu’ils sont exposés à un contenu qui, à leurs yeux, est trompeur ou inexact.

Plus il y aura d’yeux et d’opinions, plus Wikipédia sera précise et fiable pour nous tous », conclut M. Feldman.

Je fais une autre recommandation importante : sur les sujets non controversés, Wikipédia reste une indispensable source d’information, bien que les bons moteurs d’IA font un excellent travail, plus complet et bien plus rapide.

Par conséquent, si l’idée d’être manipulé, d’être exposé à des informations incomplètes par l’absence de mise en contexte, ou la présentation de faits inexacts, je vous encourage vivement à éviter totalement de consulter Wikipédia sur les sujets sensibles. Vous devez totalement l’ignorer, car ce que vous lirez sera totalement teinté d’idéologie gauchiste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous