Publié par Dreuz Info le 22 décembre 2023

Quatre fonctionnaires français, agents de renseignement selon une source burkinabè, et techniciens de maintenance informatique selon une source diplomatique française, ont été arrêtés à Ouagadougou début décembre.

Dans un contexte de relations très tendues entre le Burkina Faso et la France, la source précise que les autorités “sont en train de vérifier la réalité du travail de terrain de quatre ressortissants français présentés comme des agents de la DGSE” (Renseignements extérieurs, ndlr). Ils sont actuellement devant les enquêteurs, précise la source burkinabè.

De son côté, une source diplomatique française a déclaré à l’AFP que “le 1er décembre, quatre fonctionnaires français, titulaires de passeports et de visas diplomatiques, ont été arrêtés à Ouagadougou par la police burkinabè. Ces quatre techniciens se trouvaient au Burkina Faso pour effectuer une opération de maintenance informatique au profit de l’ambassade de France”.

“Le 14 décembre, ils ont été inculpés et transférés à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou”, poursuit-elle. La même source ajoute que “le consulat général de France a pu exercer la protection consulaire et leur rendre visite.

Le gouvernement français prend acte des procédures judiciaires en cours, mais rejette les accusations selon lesquelles ces techniciens auraient été envoyés au Burkina Faso pour des raisons autres que leur travail de maintenance informatique. Il demande leur retour en France sans délai”, conclut cette source diplomatique.

Selon une source diplomatique européenne, ces Français “sont connus de leurs collègues burkinabés”.

Le magazine Jeune Afrique a écrit mardi que les quatre hommes sont accusés d'”espionnage”, a également indiqué la source burkinabé. “Le pays frère du Togo aide à trouver une solution”.

Les relations entre la France et le Burkina se sont considérablement dégradées depuis l’arrivée au pouvoir en septembre 2022 par un coup d’Etat – le deuxième en huit mois – du capitaine Ibrahim Traoré.

Après avoir obtenu le retrait des forces françaises, Ouagadougou a dénoncé en mars un accord militaire de 1961 avec la France. L’ambassadeur de France à Ouagadougou, rappelé après le coup d’État de septembre 2022, n’a pas été remplacé.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le Burkina Faso a également suspendu plusieurs médias français, dont Le Monde et Radio France Internationale. Dans sa volonté de diversifier ses partenariats, le Burkina Faso s’est notamment rapproché de la Russie cette année.

Outre un rapprochement dans le domaine militaire, la Russie a notamment promis de construire une centrale nucléaire au Burkina. En novembre, Ouagadougou a été l’un des premiers pays africains à recevoir gratuitement des céréales russes, comme Vladimir Poutine l’avait promis quelques mois plus tôt.

Le Burkina s’est également rapproché de ses deux voisins, le Mali et le Niger, également gouvernés par des régimes militaires.

Les trois pays sont confrontés depuis plusieurs années à des attaques djihadistes récurrentes de la part de groupes liés à Al -Qaïda et à l’État islamique. Rien qu’au Burkina, elles ont fait plus de 17 000 morts civils et militaires depuis 2015.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous