Publié par Magali Marc le 8 décembre 2023

Face aux sondages qui favorisent Donald Trump, en ce moment, les valets des Démocrates dans les médias et les Never-Trumpers RINOs (faux Républicains), Chris Christie et Liz Cheney, en remettent dans les accusations envers l’ex-Président : il est une menace pour la démocratie, un dictateur en puissance, un second Hitler, il va causer la Troisième Guerre mondiale, etc.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Jack Hellner, paru sur le site d’American Thinker, le 7 décembre.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







*******************************

Donald Trump adopte le surnom de “dictateur” en promettant de faire respecter les lois sur les frontières et de promouvoir l’indépendance énergétique… et la gauche perd la boule

Apparemment, les agents des médias de l’Establishment manquent totalement de conscience d’eux-mêmes.

Au cours des trois dernières années, leurs reportages ont presque entièrement porté sur l’excellence de Joe Biden et de ses politiques, tout en attaquant quotidiennement le Président Trump, mais ils sont surpris d’apprendre que leur plaidoyer et leurs attaques n’ont pas réussi.

Les sondages concernant Joe Biden sont en chute libre et ses politiques sont extrêmement impopulaires. Ils ne peuvent pas croire que le “public ingrat” pense que les politiques de Trump étaient meilleures ! (même si ce “public ingrat” s’en sortait mieux).

Ils vivent dans une chambre d’écho où presque tout le monde pense comme eux.

Ils ont détruit leur propre crédibilité, de sorte que, quoi qu’ils fassent, ils ne peuvent pas faire croire au citoyen moyen que les politiques qui détruisent sa vie sont en fait bonnes pour lui.

Ils sont très préoccupés par le fait que les minorités et les jeunes gravitent progressivement vers Donald Trump, car ces populations ont toujours été des Démocrates fiables, même si les politiciens démocrates ne tiennent pas leurs promesses.

Donald Trump est en train de gagner dans la plupart des États-charnières ( “swing states”) et de devancer Joe Biden dans la plupart des sondages portant sur les élections générales.

Dans le dernier sondage de CNN via la firme Real Clear Politics, l’approbation de M. Biden était à 37% et la désapprobation à 55%.

C’est inacceptable pour les valets de la campagne démocrate qui se font passer pour des journalistes.

C’est pourquoi ils ont renforcé leurs arguments contre Donald Trump : ils disent au public qu’il sera un dictateur, à l’instar d’Adolf Hitler.

[Lors de l’assemblée populaire tenue dans son émission, mardi le 5 décembre], Sean Hannity a demandé à Donald Trump s’il serait un dictateur et ce dernier a répondu par l’affirmative, mais seulement “le premier jour“.

Et quels seraient ses actes dictatoriaux ?

Il ferait respecter les lois frontalières exigées par la fonction, ce que Joe Biden ne fera pas, et il favoriserait à nouveau l’indépendance énergétique, au lieu de la détruire, comme le fait Joe.

C’était une réponse manifestement sarcastique, mais ils la colportent comme si elle avait un sens littéral, et naturellement, ils attisent l’hystérie chez les idiots utiles.

Comparez cela à la façon dont ils traitent Joe Biden.

Ils ont applaudi à son élection, évoquant un retour à la “normalité” et à la “civilité”.

Et savez-vous ce que Biden a fait dès le premier jour, sans que les médias ne se plaignent d’abus de pouvoir ou n’affirment qu’il se comportait comme un dictateur ?

D’après Politico :

Joe Biden a signé plus d’une douzaine de décrets au cours de ses premières heures en tant que président mercredi, les premières salves d’une croisade législative et réglementaire à venir pour effacer l’héritage de Donald Trump de la loi fédérale et faire avancer son propre programme.

https://www.politico.com/interactives/2021/interactive_biden-first-day-executive-orders/, 21 janvier 2021

Dix-sept décrets, allant de l’obligation de porter des masques sur les propriétés fédérales à l’arrêt de la construction du mur frontalier, en passant par toutes les mesures anti-américaines intermédiaires.

Joe Biden était caché dans sa cave pendant que l’élection de 2020 se déroulait. Il n’a manifestement pas préparé ces décrets, dont la planification a sans aucun doute pris beaucoup de temps, et je suppose qu’il ne les a même pas lus avant de les signer (et qu’il aurait du mal à les expliquer si on le lui demandait).

Il serait bon que nous sachions qui tire les ficelles de la marionnette Biden, afin que nous sachions qui cherche à détruire l’Amérique.

Mais Donald Trump, en disant qu’il signerait deux décrets, tout à fait pro-américains, ce qu’un président américain devrait faire, est une menace pour notre pays ?

Joe Biden a signé plus de décrets et a annulé beaucoup plus de décrets de Donald Trump que ce dernier ne l’a fait avec des décrets de Barack Obama, mais c’est M. Trump qui est le dictateur selon les médias.

M. Biden continue d’abuser de son pouvoir en utilisant de manière dictatoriale des quantités massives d’argent des contribuables pour rembourser des dettes d’études afin d’acheter des votes.

Il se moque de la séparation des pouvoirs et du processus législatif, tout comme les médias. Mais c’est M. Trump qui est une menace !

M. Biden nous prive chaque jour de nos libertés, tandis que la plupart des médias applaudissent et répètent ses points de discussion.

Ils interfèrent dans l’élection de 2024… comme ils le font à chaque élection.

Donald Trump dit tous les jours qu’il veut rendre à l’Amérique sa grandeur, et Joe Biden et les autres Démocrates décrivent cela comme étant une dangereuse menace.

Outre le penchant de Joe pour la subversion du Congrès afin de mettre en œuvre des politiques, il a également voyagé dans le monde entier avec son fils, percevant des pots-de-vin de la part d’étrangers, et les médias continuent de colporter le mensonge flagrant selon lequel Joe n’était pas impliqué, quelles que soient les preuves qu’on leur montre.

Les mensonges n’en finissent pas. Il n’est pas étonnant qu’il y ait tant de corruption de la part des politiciens quand la plupart des médias sont des valets obéissants au lieu d’une presse libre et indépendante.

Ils se moquent de la criminalité, tant que ce sont des Démocrates qui commettent des actions illégales.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : American Thinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous