Publié par Magali Marc le 23 décembre 2023

L’Administration Biden est totalement responsable du chaos qui règne sur notre frontière sud. C’est au point que le gouverneur du Texas a signé une loi autorisant les forces de l’ordre à arrêter les immigrés clandestins et que la gouverneure de l’Arizona a fait appel à la Garde nationale pour aider à contrôler le problème. L’Administration Biden s’est opposée aux efforts déployés dans ces États pour freiner l’immigration clandestine, en ordonnant à l’Arizona de supprimer les murs de conteneurs d’expédition et en sabotant activement les mesures de dissuasion au Texas. Résultat: grâce à l’afflux de personnes sans papiers, les cartels en profitent pour inonder les États-Unis de fentanyl et d’autres drogues.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Joe Cunningham, paru sur le site de RedState, le 22 décembre.

******************************************

La frontière sud de Joe Biden est en plein chaos, et cela va coûter des milliards aux États-Unis

Ce n’est un secret pour personne : notre frontière méridionale est en plein désarroi, et la rhétorique et la politique de l’Administration Biden en sont les principales responsables.La situation s’est tellement détériorée que les États situés le long de la frontière doivent prendre des mesures extraordinaires pour lutter contre le problème.

Le Gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a signé une loi autorisant les forces de l’ordre à arrêter les immigrés clandestins et même la Gouverneure démocrate de l’Arizona, Katie Hobbs, a fait appel à la Garde nationale pour aider à contrôler le problème.

L’Administration Biden s’est activement opposée aux efforts déployés dans ces États pour freiner l’immigration clandestine, en ordonnant à l’Arizona de supprimer les murs de conteneurs d’expédition et en sabotant activement les mesures de dissuasion au Texas.

La rhétorique de l’Administration a également été extrêmement nuisible.

La dernière salade de mots de Karine Jean-Pierre concernant cette question étant la preuve qu’ils ne peuvent même pas décrire ce qu’ils ont réellement fait.

Aujourd’hui, Axios publie un article qui décrit les conséquences de la seule tactique dont dispose le pays pour apporter un changement immédiat : Fermer la frontière.

« (…) Il est prouvé que même des fermetures partielles peuvent avoir des conséquences dévastatrices. Après que les opérations ferroviaires à Eagle Pass et El Paso, au Texas, ont été temporairement suspendues ce mois-ci afin d’envoyer des agents pour traiter les migrants, les entreprises ont signalé une baisse du trafic et des dommages aux économies locales. Eagle Pass et El Paso représentent 33,95 milliards de dollars d’échanges commerciaux par an, soit un peu moins de 36 % de l’ensemble du trafic ferroviaire transfrontalier en provenance et à destination du Mexique, selon l’Association des entreprises du Texas.”Il s’agit d’une décision à courte vue et sans fondement qui n’aura aucun effet sur l’immigration clandestine, mais qui causera un préjudice économique aux Américains ordinaires”, a déclaré Glenn Hamer, président-directeur général de l’Association des entreprises du Texas, dans un communiqué. On ne sait pas encore quand les opérations à Eagle Pass et El Paso reprendront. »

Cet article est écrit en réponse aux Républicains – et, en particulier, à Donald Trump – qui préconisent de fermer la frontière.

Les milliards de dollars supplémentaires que cela pourrait coûter à l’économie américaine ne seraient toutefois pas imputables aux Républicains qui fermeraient la frontière, mais aux Démocrates qui l’auraient laissée se détériorer au point que nous n’ayons plus le choix et soyons obligés de le faire.

Or, c’est ce que les Démocrates font depuis longtemps.

Ils laissent un problème s’envenimer et pourrir au point qu’il devient impossible à résoudre, tout en soulignant à quel point il serait dévastateur si les Républicains tentaient l’une ou l’autre de leurs “solutions”.

Ils laissent la sécurité sociale devenir insolvable, puis attaquent les Républicains en disant qu’ils essaient de supprimer les avantages s’ils cherchent régler le problème.

Ils réduisent la taille et la portée de l’armée pour que nous soyons moins en sécurités, puis ils s’en prennenr aux Républicains pour avoir voulu dépenser trop d’argent pour l’armée.

Ils n’appliquent aucune loi concernant l’immigration illégale, puis attaquent les Républicains comme étant racistes et xénophobes – et apparemment comme de colossaux gaspilleurs d’argent quand ils essaient de résoudre ce problème.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Mais le problème n’est pas de savoir combien coûterait à notre économie la fermeture de la frontière.

Le problème, c’est qu’il semble que nous n’ayons plus de frontière à l’heure actuelle.

Nos villes et États frontaliers sont envahis, et les dégâts sont bien plus graves que quelques milliards de dollars d’impact économique.

L’afflux massif de personnes sans papiers n’est pas le seul problème.

Les cartels profitent de la crise pour inonder nos rues de fentanyl et d’autres drogues.

Il y a aussi la violence des gangs le long de la frontière.

Ce sont les armes qui entrent dans le pays.

Il y a tant de problèmes que nous ne pouvons pas contrôler lorsque nous ne contrôlons pas nos frontières.
Ainsi, lorsqu’un Républicain prendra la tête de la Maison Blanche, nous n’aurons guère d’autre choix que de fermer certains de ces points d’entrée majeurs, même si cela nous porte préjudice sur le plan économique.

C’est le prix à payer parce que les Démocrates ont laissé le problème s’envenimer pendant si longtemps.

Nous ne devons pas leur permettre d’oublier cela.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : redstate.com/joe-bidens-southern-border-is-in-chaos-and-its-going-to-cost-the-us-billions

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous