Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 décembre 2023

Le Progrès rapporte que mercredi vers 19h, un groupe d’au moins une vingtaine de manifestants antisémites et pro-Hamas est allé perturber le salon annuel de l’Alyah organisé par l’agence juive.

Le but des antisémites est toujours le même : agresser des juifs, les terroriser, les humilier, et en France, ça marche car ils n’ont pas le choix, et ne peuvent plus sortir qu’en cachant leur judéité. D’après les témoignages, une fois sur place, les nazis ont déclenché une bagarre et ont frappé des juifs, ils étaient venus pour ça, après avoir tenté d’entrer dans le salon. Deux personnes de la communauté juive ont été blessées, dont une incommodée par les gaz lacrymogène des militants.

Des policiers sont arrivés sur place et ont trouvé une vingtaine de militants. Ils ont réussi à interpeller six agresseurs d’extrême-gauche. L’un d’eux était porteur d’une bombe lacrymogène qui pourrait être celle qui a été utilisée lors de l’attaque contre les juifs. Tous ont été placés en garde à vue, puis relâchés de la garde à vue, et devaient être “auditionnés”.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Parallèlement, la façade du Crif et du FSJU (Fond social juif unifié, une ONG de gauche), ont été taggés avec des grafitis antisémites.

Une enquête a été ouverte. Ils ne risquent presque rien : la justice protège bien la gauche. Il n’en serait pas de même si les agresseurs étaient d’extrême droite. D’ailleurs cela aurait fait la Une des journaux télévisés, et Marine Le Pen aurait été invitée sur les plateaux pour répondre aux accusations des journalistes. L’agression n’a pas fait la Une, et Melenchon n’a pas été invité à commenter cette tentative de pogrom.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous