Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 décembre 2023

L’ambassadrice d’Israël au Royaume-Uni, Tzipi Hotovely, a clairement rejeté l’idée d’un État palestinien, lors d’une interview pour Sky News.

Redoublant les messages du Premier ministre Benjamin Netanyahou ces dernières semaines, lequel n’a pas hésité à rejeter les demandes de l’administration Biden en excluant l’idée d’un retour de l’Autorité palestinienne pour gouverner Gaza après la guerre, la diplomate a tenu des propos très fermes contre la folie d’un Etat palestinien, que certains primates primaires appellent encore “solution”.

Dans l’interview sur Sky News, le journaliste Mark Austin a demandé à plusieurs reprises à Hotovely si un scénario de paix avec Israël peut inclure un État palestinien.

« La réponse est absolument non », a déclaré Hotovely, qui était un membre de longue date du parti Likoud de Netanyahou avant d’être nommer ambassadrice (par le passé, Netanyahou a souvent fait l’erreur de nommer des personnes de gauche pour représenter Israël, qui est un pays de droite, à l’étranger).

« Je pense qu’il est temps que le monde réalise que le paradigme d’Oslo a échoué le 7 octobre et que nous devons en construire un nouveau », a ajouté l’ambassadrice, en écho aux propos très juste de Netanyahou quelques jours plus tôt qui ont enflammé les médias et les politiciens de gauche.

« La raison pour laquelle les accords d’Oslo ont échoué est que les Palestiniens n’ont jamais voulu avoir un État à côté d’Israël. Ils veulent avoir un État du fleuve à la mer », dit-elle.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Interrogée sur la possibilité d’une paix sans État palestinien, elle a ajouté :

“Israël sait aujourd’hui et le monde devrait savoir aujourd’hui que les Palestiniens n’ont jamais voulu d’un État à côté d’Israël”.

Lorsque Mark Austin insiste à nouveau sur les raisons pour lesquelles elle ne soutiendra pas une solution à deux États, l’ambassadrice lui répond, fort à propos :

« Pourquoi êtes-vous obsédé par une formule qui n’a jamais fonctionné, et qui a créé ces radicaux de l’autre côté ?”

Il est toujours bon de rappeler cette définition de la bêtise attribuée à Einstein, car elle s’applique à 100 % à ceux qui parlent de “solution à deux Etats” :

La définition de la folie est de faire la même chose encore et encore, et de s’attendre à un résultat différent.

Il est clair – sauf pour les journalistes militants – que les Arabes ne veulent pas d’un Etat juif à côté d’un Etat palestinien, et il est clair – surtout pour les antisémites – que cet Etat sera sous la coupe de l’Iran. Mais ce qui est plus clair encore, si vous discutez avec n’importe qui, vous constatez qu’ils ne réfléchissent pas, ils se contentent de répéter : ce sera soit une “solution à deux Etats”, soit un Etat binational. Ces handicapés mentaux ne font pas fonctionner leurs méninges, ils ne pensent pas aux autres alternatives.

Les propos de l’ambassadrice sont, sur ce point, un bain de jouvence dans ce monde de bêtes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Quitter la version mobile