Publié par Christian Larnet le 16 décembre 2023

Un ancien chef du contre-espionnage du FBI, qui a joué un rôle central dans le lancement de l’enquête sur la fausse collusion Trump-Russie, a été condamné à un peu plus de quatre ans de prison pour avoir aidé un oligarque russe proche de Poutine.

Charles McGonigal, ancien responsable du contre-espionnage au sein du FBI, a plaidé coupable d’avoir accepté des paiements d’un milliardaire russe proche du président Vladimir Poutine. McGonigal a reçu des informations classifiées selon lesquelles Oleg Deripaska serait désigné comme un oligarque russe ayant des liens étroits avec le Kremlin. Il a enquêté sur Deripaska pour le FBI au sujet des allégations, depuis discréditées, de collusion entre la campagne de Trump en 2016 et la Russie.

Oleg Deripaska

McGonigal a avoué avoir reçu plus de 17 000 dollars pour avoir aidé l’oligarque Oleg Deripaska à trouver des documents compromettants.

McGonigal a également été condamné à une amende de 40 000 dollars, rapporte l’Associated Press. Il a plaidé coupable en août pour avoir conspiré en vue de blanchir de l’argent et d’enfreindre la loi sur les Pouvoirs économiques en cas d’urgence internationale (International Emergency Economic Powers Act).

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







En tant qu’ancien chef du contre-espionnage du bureau de New York, McGonigal a été parmi les premiers responsables du FBI à être informés que l’ancien conseiller de la campagne Trump, George Papadopoulos, savait que la Russie avait obtenu un lot d’emails d’Hillary Clinton pour lesquelles elle n’a pas été poursuivie en justice.

McGonigal a fini par relayer cette information au FBI en juillet 2016, sa note jouant un rôle crucial dans le déclenchement de l’affaire de collusion présumée entre la campagne Trump et le Kremlin fabriquée par Hillary Clinton et le Comité national démocrate. Après 22 mois et plus de 30 millions de dollars, l’enquête menée par le conseiller spécial Robert Mueller n’a pas réussi à prouver la culpabilité du Président Trump car il était innocent et toute l’affaire avait été fabriquée de toutes pièces.

Il a également plaidé coupable à une autre accusation en septembre dernier, admettant avoir reçu 225 000 dollars d’un agent albanais alors qu’il travaillait au bureau. Selon les procureurs, alors qu’il était responsable de la division de contre-espionnage du FBI à New York, McGonigal a accepté plus de 225 000 dollars de la part d’un ancien agent des services de renseignement albanais.

“Je reconnais que j’ai trahi la confiance de mes proches. Pour le reste de ma vie, je me battrai pour regagner cette confiance”, a déclaré M. McGonigal lors de sa condamnation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous