Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 décembre 2023

Karma ? “Une tempête qui rendrait 80 % des VE inutilisables est pour le moins peu judicieuse”, a déclaré un élu démocrate, dépité mais honnête.

Une agence environnementale de l’État du Maine a reporté un vote très attendu pour approuver un vaste programme de véhicules électriques (VE) en raison d’une tempête qui a provoqué des pannes d’électricité généralisées. Le Conseil de protection de l’environnement du Maine (BEP) a annoncé qu’il avait reporté la réunion jusqu’à nouvel ordre à la suite de la tempête.

La gouverneure démocrate du Maine, Janet Mills, qui a mis en place un programme agressif en matière d’énergie verte, a déclaré l’état d’urgence cette semaine, une mesure qui a entraîné la fermeture des bureaux du gouvernement de l’État.

“La gouverneure Janet Mills a déclaré l’état d’urgence civile pour 14 comtés du Maine à la suite d’une importante tempête de vent et de pluie qui a privé d’électricité des centaines de milliers de personnes et qui a provoqué d’importantes inondations et des dommages aux infrastructures, y compris aux routes des villes et de l’État”, a déclaré le BEP du Maine dans un communiqué.

“Compte tenu des défis auxquels sont confrontés les citoyens du Maine qui pourraient souhaiter participer à la prochaine réunion du Conseil à Augusta, le Conseil reporte sa réunion prévue pour le 21 décembre 2023”, poursuit le communiqué.

Bill Hinkel, porte-parole du BEP, a déclaré que l’agence travaillait activement sur les prochaines étapes de la réunion reportée.

La tempête de pluie et de vent dévastatrice a balayé le Maine lundi,

  • Elle a tué au moins deux hommes,
  • privé d’électricité plus de 400 000 habitants,
  • forcé les entreprises et les écoles à fermer leurs portes
  • Pendant que les travailleurs s’empressaient de rétablir le courant et de dégager les routes.

Le BEP, qui est chargé de prévenir, de réduire et de contrôler la pollution dans l’État, a voté fin octobre en faveur de l’Advanced Clear Car Program, qui imiterait les réglementations californiennes exigeant que plus de 40 % des nouvelles voitures achetées dans l’État soient électriques d’ici à 2027 et 82 % d’ici à 2032. L’agence devrait finaliser ce mandat lors de la réunion annulée.

La proposition de l’État s’est toutefois heurtée à une opposition bipartisane considérable de la part des législateurs de l’État, républicains en tête, mais aussi du représentant Jared Golden, démocrate de la Chambre des représentants.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Cette semaine, M. Golden a fait remarquer qu’une forte tempête rendrait les véhicules électriques inutiles, étant donné qu’ils ont besoin d’une production et d’un approvisionnement en électricité fiables.

“Les extrémistes semblent penser que si seulement 6 % des consommateurs veulent des VE, c’est parce que le gouvernement ne les a pas forcés à en acheter un”, a déclaré ce mois-ci Billy Bob Faulkingham, leader républicain de la Chambre des représentants de l’État du Maine.

“La vérité est que ce plan n’est pas réalisable en raison de la géographie et de l’infrastructure du Maine. Il s’agit de la liberté de choix du consommateur. J’espère que le BEP abandonnera cette idée horrible avant qu’elle ne ruine l’économie du Maine.”

Les extrémistes en question, en réalité, ne comprennent pas que si le gouvernement force les consommateurs à vouloir des VE, cela veut dire qu’ils en veulent, version URSS.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous