Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 janvier 2024

La plupart des pays occidentaux ont suspendu leurs dons à l’UNRWA après qu’il ait été révélé qu’une douzaine de membres de l’organisation humanitaire ont participé au massacre, viols et enlèvement d’Israéliens le 7 octobre.

Pourquoi se sont-ils réveillés maintenant, alors que cela fait des années que des médias conservateurs comme Dreuz et d’autres signalaient la collusion entre le Hamas et l’UNRWA ? Parce que les élites accumulent les quatre vices : hypocrisie, duplicité, corruption morale et mensonge.

UN Watch, l’ONG de surveillance de l’ONU, enquête et publie des rapports depuis des années sur le comportement des agents de l’UNRWA. Elle les a transmis au Commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazarini, qui les a ignorés : hypocrisie, duplicité, corruption morale et mensonge.

Voici ce que Hillel C. Neuer, le directeur d’UN Watch, vient de publier sur son compte X

Monsieur le Commissaire général Lazzarini :

  1. Nous vous avons officiellement informé à plusieurs reprises, et avec des preuves détaillées, sur les partisans du terrorisme au sein de l’UNRWA. Vous n’avez rien fait.
  2. Au contraire, vous nous avez diffamés, en disant aux États donateurs de “protéger” l’UNRWA des “attaques politiques qui cherchent à saper sa légitimité comme moyen d’éroder les droits des réfugiés palestiniens.”
  3. Lorsque nous avons dénoncé 113 enseignants de l’UNRWA qui soutiennent le terrorisme, vous n’en avez pas licencié un seul.

    Au lieu de cela, votre réponse a été de nous diffamer en nous qualifiant d'”organisation ayant une longue histoire d’affirmations infondées et politiquement motivées contre l’Agence”.
  4. Vous nous avez ensuite diffamés devant l’Assemblée générale de l’ONU, en déclarant que l’UNRWA faisait face à “d’intenses attaques à motivation politique” qui “cherchaient à remettre en question son mandat, sa pertinence et l’intégrité de son personnel” par le biais “d’attaques sur la qualité de l’éducation que reçoivent les enfants réfugiés de Palestine”.
  5. Lorsque nous avons dénoncé la présence de 3 000 enseignants de l’UNRWA dans un groupe Telegram qui célébrait le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre, votre réponse a été de nous accuser de mener une “campagne de diffamation.”

Hillel C. Neuer poursuit :

Monsieur Lazzarini, vous saviez qu’il y avait des partisans du terrorisme dans tout l’UNRWA, mais vous avez refusé de prendre des mesures ou même de nous demander les preuves détaillées.

Maintenant que le terrorisme du personnel de l’UNRWA a poussé plusieurs de vos principaux donateurs à geler leurs fonds – notamment les États-Unis, l’Allemagne, le Canada, l’Australie, l’Italie, la Finlande, les Pays-Bas et la Suisse – vous devez prendre vos responsabilités.

Ce mardi, lors de l’audition conjointe du Congrès des États-Unis, j’aborderai le dangereux préjudice causé par l’UNRWA lui-même.

Mais à ce moment précis, vous devez tirer les conclusions qui s’imposent. Nous vous demandons de démissionner immédiatement.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Il est évident qu’un autre complice remplacera ce commissaire, que les subventions reviendront, et que l’UNRWA, qui n’aurait jamais dû être créée (il existe déjà une agence de l’ONU pour les réfugiés), devrait être démantelée. Cela n’arrivera pas, car elle est des bras de la mission sacrée de l’ONU : participer, sous couvert d’aide à des réfugiés qui n’existent pas, à la destruction d’Israël.

Dans les pas de Donald Trump

Souvenez-vous que le président Trump, dès ses prises de fonctions, a annulé le financement de l’UNRWA par les Etats-Unis. Il savait.

En réaction, la presse, le président français et d’autres ont crié au scandale, et l’ont traité de raciste.

Dès son arrivée au pouvoir, le président Biden s’est empressé de reprendre le paiement à l’organisation.

Puis il vient de suspendre l’aide – dans les pas de Trump. Mais cette fois, les médias n’ont pas protesté, et la France l’a suivi : hypocrisie, duplicité, corruption morale et mensonge.

Cerise sur le gâteau : l’hypocrite Macron a triché, il n’a suspendu aucun paiement à l’UNRWA

Dans un message sur X, le député Meyer Habib dénonce l’hypocrisie du gouvernement français. La France annonce suspendre ses dons à l’UNRWA “pour le premier trimestre”, alors qu’en réalité, elle l’a déjà versé, mais s’est bien gardée de le dévoiler. Et les médias, au lieu de faire leur travail de contre-pouvoir, sont complices du mensonge.

“À l’inverse de ce qu’affirment sans prudence certains médias”, précise le député des Français de l’étrange, “la France ne cesse pas son financement à l’UNRWA mais ‘ne prévoit pas de versement pour le premier trimestre’ !

Versement qui n’était de toutes les manières pas prévu avant les révélations, puisque la totalité du financement avait déjà été allouée fin 2023 !!

Comme nos alliés, la France doit être plus claire et cesser immédiatement tout financement à cette agence de la haine et du terrorisme dont certains membres ont séquestré des otages et sans doute tué certains Français !”

Hypocrisie, duplicité, corruption morale et mensonge : les quatre vices des élites.

Le pompon

Ce lundi matin, deux journalistes israéliens, Almog Boker et Aviad Glickman rapportent qu’ils ont des informations sur un autre otage israélien détenu par un enseignant de l’UNRWA dans la bande de Gaza.

D’après les informations dont ils disposent, des employés de l’UNRWA ont utilisé les installations de l’UNRWA pour cacher et transférer les otages.

Les deux journalistes israéliens ajoutent que les employés de l’UNRWA ont non seulement pris des Israéliens en otage, mais ils les ont emmenés d’une cachette à l’autre en passant par les installations de l’UNRWA.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous