Publié par Magali Marc le 29 février 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter, paru sur le site d’American Thinker, le 28 février.

******************************************************

Joe Biden a placé un agent dans le bureau de Fani Willis

En 2019, alors que Joe Biden faisait campagne pour la présidence en Géorgie, il a bruyamment donné sa “parole de Biden” qu’il ne lui viendrait pas à l’idée de poursuivre le Président Trump.

Écoutez, je ne dirigerais pas mon Ministère de la Justice comme le fait ce président. Je les laisserais porter leur jugement de façon indépendante”, a déclaré Joe Biden lors du cinquième débat démocrate à Atlanta.

https://www.cnbc.com/2019/11/20/joe-biden-says-he-wouldnt-order-investigation-into-trump-as-president.html

Il s’avère qu’il avait quelque chose de bien plus sordide à l’esprit.

Selon Wendell Husebo de Breitbart News :

L’administration Biden a placé un agent démocrate dans un bureau du comté de Fulton afin de cibler l’ex-Président Donald Trump, ont déclaré en exclusivité à Breitbart News plusieurs sources familières avec le bureau du procureur du comté de Fulton. S’il est vrai que l’administration Biden a placé l’agent, comme l’affirment les sources, cela constituerait un argument solide en faveur de l’ingérence de l’administration dans l’élection présidentielle de 2024.

Breitbart News a accordé aux sources l’anonymat pour parler du bureau du procureur par crainte de représailles. Les sources ont une connaissance directe de l’environnement du bureau du procureur, qu’elles ont qualifié de “corrompu”. Un personnage important est oublié dans le scandale du comté de Fulton concernant la procureure du comté, Fani Willis, et son amant présumé, Nathan Wade, il s’agit d’un autre procureur, ont déclaré les sources : Jeff DiSantis, procureur adjoint du comté, dont l’expérience professionnelle est bien supérieure à celle de la moyenne des employés du comté.

https://www.breitbart.com/2024-election/2024/02/26/exclusive-biden-admin-planted-operative-jeff-disantis-fani-willis-office-target-trump-sources-say/

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Selon Matt Margolis de PJMedia, citant le reportage de Breitbart :

« Les sources disent que c’est Jeff DiSantis qui était directement de connivence avec la Maison Blanche dans le but de cibler Donald Trump. “DiSantis a fait cela“, a déclaré une source. “C’est lui. C’est lui qui tire toutes les ficelles. C’est lui qui l’a isolée [Mme Willis]. Il était présent à toutes les réunions importantes. C’est lui qui est à l’origine de tout cela. C’est le lien avec la Maison Blanche“.

Citant ses nombreux antécédents et ses liens avec la machine du Parti Démocrate de Géorgie, les sources ont déclaré à Breitbart qu’elles étaient “à cent pour cent” sûres que DiSantis était une machine de l’administration Biden. “DiSantis est celui qui tire les ficelles de toute cette affaire. Tout le monde a entendu Fani témoigner. Ce n’est pas un secret qu’elle n’est pas intelligente. C’est ce qu’elle dit et ce qu’elle fait tous les jours de la semaine“.

Toute personne dotée de bon sens sait que la Maison Blanche a été impliquée dans ces poursuites”, a expliqué une source. “Cela ne devrait pas arriver par miracle. Bien sûr, elle [Willis] n’allait pas poursuivre l’ex-Président [des] États-Unis sans l’approbation de l’administration actuelle.” »

Après avoir entendu Mme Willis bafouiller à la barre des témoins au sujet de sa relation avec un certain Nathan Wade, à qui elle a donné beaucoup de pouvoir (et d’argent) en matière de poursuites, il était évident que ces poursuites n’étaient pas de son ressort, mais qu’elle n’était qu’une idiote utile chargée de les mener à bien.

En supposant que ce reportage soit vrai, il semble qu’elle ait eu un tireur de ficelles nommé DiSantis (avec un “i”) et qu’il soit tellement “enBidené” qu’il orchestre tout le spectacle de clowns dans ce misérable district d’incompétents.

Ce qui soulève de graves questions éthiques quant à la nature de ces poursuites et à leur destination.

Le reportage note que c’est lui qui a choisi le jury en se basant sur les inscriptions des électeurs et probablement d’autres données pour s’assurer que seuls les individus les plus hostiles à M. Trump fassent partie de ce jury, ce qui, outre l’activité d’espionnage et de marionnettiste, constitue une couche supplémentaire de truquage.

Il s’agit d’un spectacle du tiers-monde comme on n’en a jamais vu en politique américaine.

Cela ne devrait pas être surprenant, étant donné la familiarité de Joe Biden avec la criminalité, qui remonte à son histoire ancestrale, comme l’a écrit Jonathan Turley [NdT: un avocat, juriste, professeur à la faculté de droit de l’Université George Washington, souvent interviewé sur Fox News] en début de semaine.
Ce qui ne va pas, c’est que ces agissements ne sont pas légaux.

En fait, il est possible de le mettre en accusation, mais ce ne sera probablement pas le cas, car toute la présidence de Joe Biden n’est qu’un miasme d’actes susceptibles d’être mis en accusation.
C’est une situation affreuse, qui fait passer l’Amérique aux yeux du monde pour une dictature de pacotille dirigée par des voyous sordides, et non pour une république, si nous pouvons la conserver.

Qui va poursuivre Biden pour cela ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : American Thinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading