Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 février 2024

Emily Schrader est une journaliste israélienne née aux Etats-Unis. Elle travaille pour le média israélien Ynet. Elle est également conférencière, féministe et PDG de @Sociallcreative.

Interviewée par la chaîne Visegrad 24, elle explique que “ni le Hamas, ni le régime islamique iranien ne se soucient des civils de Gaza. Nous [les Israéliens] nous soucions plus du peuple palestinien qu’eux” (ce qui n’est pas forcément en leur honneur).

Durant l’interview, que vous pouvez regarder ci-dessous, et utiliser la fonction sous-titre avec traduction de YouTube, une phrase d’elle m’a marqué pour sa justesse. Et j’en ai fait la phrase du jour.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Elle dit :

On peut haïr Israël, on peut être en désaccord avec tout ce que fait Israël, on peut ne pas être d’accord avec le droit d’Israël d’exister, et être tout de même capable de reconnaître que tous les otages doivent être libérés, qu’il s’agit d’un acte dégoûtant, un crime dégoûtant contre l’humanité. Pourtant, ce n’est pas ce que nous constatons, et il est très difficile de l’accepter dans le monde moderne de 2024.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous