Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 février 2024

Un esprit chagrin dirait qu’on ne se moque pas de l’infirmité ou de la sénilité d’une personne.

Un esprit lucide dirait qu’on ne maintient pas une telle personne au poste de l’homme le plus puissant au monde, à la tête de la première puissance mondiale, responsable de facto du rôle de shérif du monde, simplement parce que les médias font tout ce qu’il faut pour que cet homme ait l’air en forme. A cet égard, le payer sa tête est légitime.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Il en est réduit à devoir lire ses fiches d’aide-mémoire durant les réunions privées de levée de fonds pour sa campagne. S’il était républicain, il y a longtemps qu’il aurait été démis de ses fonctions. Le 25e amendement de la Constitution est fait pour les cas comme lui, ce même 25e amendement que les journalistes réclamaient d’appliquer contre le président Trump, mais qui visiblement ne s’applique pas à un démocrate, même dans son état. Le dernier titre des médias qui le protège : “Les vautours politiques tournent autour de Biden”.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading