Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 février 2024

Francesca Albanese, rapporteuse spéciale des Nations unies sur les territoires disputés, a expliqué que les juifs, en quelque sorte, avaient mérité leur sort, avec le massacre du 7 octobre. Elle a déclaré que les terroristes avaient agi en réaction à « l’oppression ».

Albanese n’en est pas à ses premiers pas, en matière d’antisémitisme. En 2014, elle a fait un commentaire décrivant les États-Unis comme « subjugués par le lobby juif ». Je dois le dire, je tire mon chapeau à l’ONU, qui a un talent tout particulier pour dénicher ce genre de prédateurs qui produisent et diffusent le violent poison de haine depuis leurs positions officielles. Elle n’est pas la seule, elle n’est pas la première, et hélas pas la dernière : c’est la marque de fabrique de l’ONU.

La goutte d’eau qui fit déborder de la vase remonte au début février 2024. Bien après sa justification du massacre du 7 octobre, où plus de 1 200 juifs, y compris des bébés et des enfants ont été sauvagement tués, violés, brûlés vifs, torturés, démembrés vivants devant les membres de leurs familles dans le sud d’Israël par les membres du groupe terroriste islamique Hamas.

Le « plus grand massacre antisémite de notre siècle »

Dans une publication publiée le week-end dernier sur X, l’experte Francesca Albanese a contesté la récente qualification par le président français Emmanuel Macron de l’attaque du Hamas comme « le plus grand massacre antisémite de notre siècle ».

Albanese a répété que les victimes ont été tuées en réaction à « l’oppression israélienne », et a ajouté que ce n’est pas parce qu’ils étaient juifs.

Macron sait pourtant de quoi il parle, en matière d’antisémitisme : la France est le pays européen qui a connu le plus grand nombre de crimes antisémites mortels de ce siècle (tous commis par des musulmans).

Dans son message sur X du 10 février, réagissant aux propos de Macron, elle écrit :

“Le « plus grand massacre antisémite de notre siècle »? Non, M. @EmmanuelMacron. Les victimes du 7/10 n’ont pas été tuées à cause de leur judaïsme, mais en réaction de l’oppression d’Israël. La France & la communauté int’le n’ont rien fait pour l’empêcher. »

Et la perfide ajoute :

“Mes respects aux victimes. »

Réaction inhabituellement vive du Quai d’Orsay

Visiblement, le président français a été piqué au vif, et le compte sur X de France Diplomatie a dénoncé en termes très forts la « honte », la « faute », et les propos « scandaleux » par lesquels la représentante de l’ONU justifiait le massacre :

Le massacre du 7 octobre est le plus grand massacre antisémite du 21e siècle. Le contester est une faute. Sembler le justifier, en y mêlant le nom des Nations Unies, est une honte. Ces propos sont d’autant plus scandaleux que la lutte contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme sont au cœur de la fondation de l’ONU.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Uner rapporteuse de l’ONU dans le pur jus puant de la haine des juifs

Notre confrère Times of Israel a étudié les messages sur Twitter (devenu X) et les interventions d’Albanese, et a fait le constat suivant :

Un examen de ses précédentes publications sur les réseaux sociaux, de ses apparitions dans les médias et de ses discussions avec des groupes d’activistes a révélé qu’en plus de s’en prendre au « lobby juif », elle a également sympathisé avec les organisations terroristes, rejeté les préoccupations sécuritaires israéliennes, comparé les Israéliens aux nazis et accusé l’État juif de crimes de guerre potentiels.

https://www.timesofisrael.com/un-palestinian-rights-officials-social-media-history-reveals-antisemitic-comments/
  • Elle qualifie Israël uniquement « d’entreprise coloniale »,
  • Elle décrit les Juifs en Israël comme « des intrus étrangers subjuguant une population palestinienne indigène ».
  • Dans son premier rapport officiel à l’ONU de 2022, elle décrit Israël uniquement comme un oppresseur, et légitime la « résistance » du Hamas.
  • Elle reconnaît rarement le terrorisme.
  • En 2014, dans une lettre ouverte publiée sur sa page Facebook, Albanese a tenu des propos antisémites en mentionnant les États-Unis et l’Europe.

“L’Amérique et l’Europe, l’une subjuguée par le lobby juif et l’autre par le sentiment de culpabilité lié à l’Holocauste… », a écrit M. Albanese.

  • Dans un autre message, Albanese fait référence au « lobby israélien » et à la « cupidité » d’Israël

“Le lobby israélien est clairement dans vos veines et dans votre système et on se souviendra que vous avez été du côté du grand frère dans ce cauchemar orwellien [sic] causé une fois de plus par la cupidité d’Israël. Honte à vous, BBC », a-t-elle écrit.

  • Obsédée par le cliché du pouvoir secret et illimité des juifs, l’année précédente, elle avait encore dit que les « lobbies juifs et pro-israéliens » influencent les ventes d’armes israéliennes et font taire les critiques à l’égard d’Israël – apparemment, elle n’a pas lu la presse européenne depuis 50 ans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading