Publié par Magali Marc le 14 février 2024

La Représentante Marjorie Taylor Greene a noté que le Projet de loi (adopté par le Sénat) comprend un montant énorme de 60 milliards de dollars pour l’Ukraine et 14 milliards de dollars pour Israël. Le reste de l’argent est destiné à l’aide “humanitaire” pour Gaza et la Cisjordanie, ainsi qu’à la dissuasion de l’agression chinoise dans l’Indo-Pacifique, y compris la défense de Taïwan.

Comme cela a été rapporté par une collaboratrice de Townhall, les Sénateurs J.D. Vance (Républicain de l’Ohio) et Rand Paul (Républicain du Kentucky) ont averti que les dispositions cachaient une “bombe à retardement pour la destitution” destinée à destituer l’ex-Président Donald Trump s’il était élu président et changeait d’approche à l’égard de l’Ukraine.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bradley Jaye, paru sur le site de Breitbart, le 13 février.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






***********************************

Le Sénat adopte un projet de loi sur l’aide à l’étranger : “Seule la Chambre peut l’arrêter maintenant

Il a fallu toute la nuit, mais le Sénat a adopté un projet de loi d’aide à l’étranger de 95 milliards de dollars mardi matin, quelques minutes avant que le soleil ne se lève sur la colline du Capitole.

Cela dit, les perspectives d’adoption du projet de loi semblent bien sombres.

Cela n’a pas empêché les défenseurs du projet de jubiler après un vote décisif par 70 voix contre 29.

« L’histoire règle tous les comptes », a déclaré le chef de la minorité Mitch McConnell dans un communiqué. « Et aujourd’hui, sur la valeur du leadership et de la force des États-Unis, l’histoire retiendra que le Sénat n’a pas hésité. »

Pourtant, moins de la moitié des membres de la conférence de M. McConnell ont voté avec lui, signe supplémentaire que la conférence – et le parti – s’éloignent du leader républicain de longue date.

« La plupart des Républicains du Sénat ont voté “Non”. M. McConnell vote bien sûr avec les Démocrates », a posté le Sénateur républicain du Missouri, Josh Hawley, sur X après le vote. « Il est le principal soutien de M. Biden en matière de politique étrangère. Cette position est une île – et le fossé qui la sépare du reste de l’Amérique ne fait que s’élargir ».

Les Démocrates ont bloqué les motions visant à autoriser les amendements, même ceux des Démocrates, signe que les accords Schumer-McConnell étaient en bonne voie.

En retour, les opposants au projet de loi ont refusé de céder à un accord sur le temps pour accélérer le vote, se relayant pour parler contre le projet de loi et le processus sur le sol du Sénat jusqu’à ce que l’horloge expire juste après 5 heures du matin (EST) et que le vote commence.

En fin de compte, les 29 opposants au projet de loi, dont les Sénateurs démocrates Jeff Berkley (de l’Oregon) et Peter Welch (du Vermont), n’ont pas réussi à s’imposer.

M. McConnell n’a pas été le seul homme politique à célébrer la victoire.

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, a remercié le Sénat, en particulier le chef démocrate de de la majorité, Chuck Schumer, et M. McConnell.

M. Zelensky a publié une déclaration sur X affirmant que

l’assistance continue des États-Unis contribue à sauver des vies humaines des terreurs russes. Cela signifie que la vie continuera dans nos villes et triomphera de la guerre.

Malgré ces affirmations, la guerre continue d’épuiser les vies ukrainiennes, le nombre de victimes – tués et blessés – avoisinant les 400 000, sans compter les centaines de milliers d’autres qui ont quitté le pays, probablement pour ne plus jamais y revenir.

La guerre est dans l’impasse depuis plus d’un an, sans qu’aucun des deux camps n’ait conquis de territoire significatif, la Russie continuant à drainer les ressources ukrainiennes – et occidentales.

Les opposants au financement sans fin du programme d’aide ont demandé à l’Administration Biden de tracer la voie de la victoire en Ukraine, en vain. Ils ont également demandé une plus grande responsabilité afin de s’assurer que le gouvernement ukrainien, notoirement corrompu, utilise l’argent de manière appropriée.

Les partisans de l’aide insistent sur le fait que le besoin d’aide est trop urgent pour être ralenti par ces ralentissements inutiles. Le vote du Sénat ne changera pas grand-chose à la trajectoire du programme d’aide à la Chambre des représentants, où il est peu probable qu’il fasse l’objet d’un vote.

Le président républicain de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a publié lundi soir une déclaration indiquant que la Chambre ne déposerait pas le projet de loi, précisant qu’il souhaitait que le Congrès s’occupe d’abord de la frontière méridionale : « En l’absence de tout changement de politique frontalière de la part du Sénat, la Chambre devra continuer à travailler de son propre chef sur ces questions importantes », a déclaré M. Johnson. « L’Amérique mérite mieux que le statu quo du Sénat. »

Après le vote, le Sénateur républicain de l’Utah, Mike Lee, l’un des chefs de file de l’opposition au projet de loi, a résumé l’avenir du projet de loi en déclarant que « seule la Chambre peut l’arrêter maintenant ».
À moins d’un revirement de M. Johnson, il semble que ce soit exactement ce que fera la Chambre des représentants.

Post Scriptum

Mardi après-midi, le président de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a clairement indiqué qu’il n’envisage pas de soumettre le projet de loi à un vote. Sa priorité consiste à examiner la procédure d’affectation des crédits, à cause des échéances à respecter. Point barre !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading