Publié par Magali Marc le 28 février 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Matt Vespa, paru sur le site de Townhall, le 27 février.

*************************************************

Les sceptiques anti-Trump sont train de perdre la tête

C’est du déjà vu pour l’aile anti-Trump du Parti Républicain : Donald Trump sera à nouveau le candidat du GOP. Certains sont peut-être en train de chercher une pipe de crack, à la Hunter Biden, pour faire face à cette réalité. Alors que cette drôle de guerre des primaires s’achève, il est temps de faire le point et de réévaluer la situation.

Ron DeSantis n’aurait jamais pu faire les percées nécessaires pour battre l’ex-Président. L’emprise de Donald Trump sur la base du GOP était trop forte, en partie parce que des dizaines de millions de personnes pensent encore que les problèmes liés à l’élection de 2020 n’ont pas été résolus.

Ce sentiment d’avoir été trompé lors de cette élection, qu’il soit légitime ou non, est un carburant inépuisable qui motive les électeurs de la base en ces temps hyperpartisans.

L’électeur moyen du GOP ne déteste pas M. DeSantis, mais il ne peut pas encore s’éloigner de M. Trump.

En Caroline du Sud, Tim Scott est l’homme politique le plus populaire de l’État, bien que ses électeurs aient choisi à une écrasante majorité de donner à Donald Trump une nouvelle chance d’accéder à la fonction suprême.

Aujourd’hui, (mardi le 27 février), alors qu’il est en passe de remporter le Michigan et le Super Tuesday du 5 mars, les sceptiques anti-Trump sont de nouveau ébranlés.

Il y a des arguments de ce côté que je peux respecter en ce qui concerne le bagage juridique de Trump.

L’argument selon lequel “il n’est pas conservateur” est mort depuis longtemps.

Son appartenance passée à un parti ne devrait susciter qu’un haussement d’épaules. Ronald Reagan était Démocrate. Et les hommes d’affaires peuvent, doivent et soutiennent les deux partis.

J’avais quelques doutes concernant les effets des problèmes juridiques auxquels l’ex-Président est confronté.

De nombreuses ressources vont être détournées pour payer ces factures monstrueuses. Mais il n’y a pas grand-chose à faire : les électeurs se sont prononcés. Si Trump est inculpé, cela changera-t-il l’opinion de ces électeurs sur l’ex-Président ? Pas vraiment :

Si Donald Trump est reconnu coupable par un jury d’avoir incité aux émeutes du Capitole du 6 janvier, pour qui voteriez-vous lors de la présidentielle de 2024 ?
Trump 54% (+8)
Biden 46%.

Si Donald Trump est condamné par un jury pour avoir tenter d’influencer les résultats de l’élection de 2020 en Géorgie” :
Trump 52% (+4)
Biden 48%

Sondages politiques (@Politics_Polls)(@Politics_Polls) February 26, 2024

Il est intéressant de voir comment les électeurs réagissent aux scandales des documents classifiés de Biden et de Trump.

Le conseiller spécial Robert Hur, les Démocrates et les médias de gauche nous ont dit qu’il ne s’agissait pas des mêmes affaires et que la mauvaise manipulation présumée de M. Trump était pire que celle du président. Les électeurs ne voient pas les choses de cette manière.

Donald Trump ne disparaît pas parce que la base en a assez de la classe politique des Bush-Romney-McCain-Haley.

Ils ne veulent pas les voir défendre des principes.

Ils veulent des résultats.

Donald Trump va de nouveau remporter l’investiture républicaine tout en s’opposant à un principe républicain fondamental : la réforme de notre système de droits.

Si les conservateurs plus traditionnels sont consternés, ils auraient peut-être dû se concentrer sur la victoire électorale. Leur camp a choisi deux candidats, MM. McCain et Romney, qui se sont fait laminer par les Démocrates.

Nikki Haley a tenté de reprendre le contrôle du parti cette année et a échoué lamentablement.

Nombreux sont ceux qui ont compris l’allusion et ont abandonné le parti.

Nikki Haley continue d’ignorer que son temps est révolu depuis une dizaine d’années.

La personnalité de Donald Trump rebute les gens, mais la situation s’est tellement détériorée que les électeurs pourraient être prêts à la tolérer et à accepter la responsabilité d’un retour de ses fanfaronnades et de sa personnalité colorée à la Maison Blanche.

Si les électeurs voient des résultats, ils sont prêts à tolérer beaucoup de choses.

Bill Clinton a fait l’objet d’allégations de viol crédibles, mais il a quitté le pouvoir avec une cote de popularité de 60 %.

Cela s’explique en partie par les excès du Parti Démocrate lors du scandale Monica Lewinsky.

Il n’en reste pas moins que Slick Willy a supervisé un boom économique salutaire, créant plus de 22 millions d’emplois, et que le revenu moyen des ménages a augmenté de près de 7 000 dollars.

C’est ainsi qu’une personne accusée plusieurs fois de viol peut être élue deux fois.

Sans vouloir entrer dans les détails académiques, il est clair que, compte tenu de la dynamique du pouvoir en matière de consentement, Mme Lewinsky, stagiaire de bas étage à l’époque, ne pouvait pas vraiment consentir à ce que le président des États-Unis lui demande des choses, ce qui constitue un viol.

Comme en 2016, en 2024, les électeurs du GOP ne veulent pas d’un saint ou de quelqu’un qui entre dans le moule conservateur de Ronald Reagan. Il suffit de gagner les élections et de faire avancer les choses.

C’est ce qu’a fait M. Trump pendant sa présidence ; espérons qu’il pourra le faire à nouveau.

Les femmes blanches des banlieues qui boivent du vin et qui aiment l’avortement ne peuvent pas faire grand-chose lorsque tous les électeurs clés de la base démocrate sont déprimés, à cause de Joe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Townhall

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading