Publié par Gaia - Dreuz le 5 février 2024

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu’elle n’émettrait pas de recommandations sur les “soins d’affirmation du genre” pour les enfants et les adolescents, citant le manque de littérature scientifique à ce sujet.

L’OMS est en train d’élaborer des lignes directrices pour la “santé des personnes transgenres et de sexe différent”, mais a refusé d’étendre ces lignes directrices aux personnes âgées de moins de 20 ans, selon un document publié le 15 janvier par l’agence. Selon l’OMS, les conclusions scientifiques sur les conséquences à long terme des changements de sexe chez l’enfant sont “limitées et variables”.

“Le champ d’application couvrira uniquement les adultes et n’abordera pas les besoins des enfants et des adolescents, car, après examen, les données probantes concernant les enfants et les adolescents sont limitées et variables en ce qui concerne les résultats à long terme des soins qui affirment le genre pour les enfants et les adolescents”, peut-on lire dans le document.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







L’OMS définit toute personne âgée de 10 à 19 ans comme un adolescent, selon son site web.

Les lignes directrices de l’organisation se concentrent sur plusieurs domaines, notamment la “fourniture de soins conformes au genre” et la manière dont la reconnaissance juridique de l’identité de genre devrait être abordée, selon son site web. Un groupe d’élaboration des lignes directrices nommé par l’OMS sera chargé de formuler ces lignes directrices.

Sur les 21 membres du panel, seuls huit sont médecins et sept sont transgenres, a rapporté Fox News Digital.

L’OMS rejoint un nombre croissant d’autorités sanitaires internationales qui ont exprimé leur scepticisme quant à la prescription d’hormones et de chirurgies de changement de sexe à des mineurs. Les autorités sanitaires du Royaume-Uni, de Suède, de Norvège, de Finlande et de France, entre autres, ont recommandé une plus grande prudence dans la pratique des changements de sexe chez les enfants, selon U.S. News.

Aux États-Unis, de nombreuses juridictions dirigées par des républicains ont pris des mesures similaires. Plusieurs États, dont la Floride, le Texas, l’Arizona, la Géorgie et le Montana, ont adopté des lois interdisant le changement de sexe des enfants, selon CNN.

En juin 2022, le président Joe Biden a signé un décret ordonnant au ministère de la santé et des services sociaux de prendre des mesures pour éliminer les obstacles et les politiques d’exclusion, selon Politico.

Un porte-parole de l’OMS a déclaré à la Daily Caller News Foundation que les “FAQ que vous avez citées parlent d’elles-mêmes”.

Source : Daily Caller

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Gaïa pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous