Publié par Guy Millière le 18 février 2024

Trump a redit voici peu en Caroline du Sud que les pays d’Europe occidentale doivent respecter le contrat qu’ils ont passé en devenant membres de l’OTAN et dépenser davantage pour leur défense, sans quoi, s’il est réélu, les Etats-Unis ne viendront pas les secourir s’ils sont attaqués, et il a ajouté sur le ton de l’ironie qu’il encouragerait la Russie à faire ce qu’elle veut.

Si les dirigeants d’Europe occidentale avaient encore un minimum d’intelligence, ils auraient compris que Trump leur demandait de payer davantage pour leur défense, mais ils ont fait comme s’ils n’avaient pas compris, ce qui montre qu’ils sont débiles et malhonnêtes : ils ont dit que Trump voulait les abandonner et abandonner l’OTAN. Ils ont ajouté que l’alliance ne pouvait pas “être à la carte”. C’est eux qui ont abandonné l’OTAN en ne respectant pas leurs engagements ! C’est eux qui pratiquent l’alliance à la carte ! Une alliance cesse d’exister si ses membres ne respectent pas leurs engagements. Les dirigeants d’Europe occidentale ont une mentalité d’assistés et pensent pouvoir bénéficier de la défense américaine sans payer ce qu’ils doivent, comme des passagers clandestins qui refusent de payer leur ticket. Des pays comme la Pologne, qui ont moins de moyens que la France et l’Allemagne, respectent leurs engagements. Tout a un prix, et comme le disait Milton Friedman, there is no free lunch, il n’y a pas de repas gratuit.

En supplément de se comporter en assistés et en passagers clandestins, les dirigeants des pays d’Europe occidentale se permettent de faire souvent preuve d’ingratitude vis-à-vis des Etats-Unis. Et ils préfèrent Biden qui ne leur demande rien et qui, en n’ayant pas donné à l’Ukraine les moyens de gagner, a créé une crise qui va durer encore, et qui affaiblit l’Europe. Ne comptez pas sur un journaliste français (à une ou deux exceptions près, peut-être) ou sur un spécialiste français de la spécialité pour vous le dire. Tout en pestant contre Trump, Thierry Breton, commissaire européen, vient de dire que la France et l’Allemagne vont porter leur budget de défense à deux pour cent : exactement ce que demande Trump ! Et Trump a terminé ses propos en Caroline du Sud en disant que sa façon de procéder fonctionnait et en rappelant que les dirigeants d’Europe occidentale, sous sa présidence, avaient commencé à payer (ce passage a été coupé dans la vidéo diffusée en France montrant les propos de Trump). Comme on dit aux Etats-Unis: When they feel the heat, they see the light. Qu’ont titré, pour la plupart, les médias français ? ““Je ne vous protégerai pas” : Trump remet en cause les garanties de l’Otan face à la Russie“. Titre totalement mensonger.

Les Républicains de la Chambre des représentants ont refusé de voter un projet de loi qui contenait une aide à l’Ukraine, une aide à Israël et des mesures qui entérinaient l’invasion des Etats-Unis par des immigrants passant par la frontière Sud du pays, et ils ont refusé de voter le projet de loi parce qu’il contenait des mesures entérinant l’invasion des Etats-Unis par des immigrants passant par la frontière Sud du pays et qu’ils considèrent que cette invasion est dangereuse pour le futur du pays et pour sa sécurité. Qu’ont dit les grands médias français? Que les Républicains, sous pression de Trump, avaient refusé de voter une aide à l’Ukraine ! L’invasion des Etats-Unis par leur frontière Sud ? Les grands médias français n’en ont, le plus souvent, pas parle du tout. Pourquoi l’administration Biden a-t-elle mêlé dans une même loi aide à l’Ukraine, aide à Israël et mesures entérinant l’invasion des Etats-Unis par des immigrants illégaux ? Parce que l’administration Biden savait que l’invasion des Etats-Unis est inacceptable pour les Républicains, et qu’ils refuseraient de voter le projet de loi. C’était une manœuvre sordide de l’administration Biden. Cela a-t-il été dit en France ? Non, bien sûr. La plupart des médias français ont titré “Trump et ses alliés prêts à enterrer l’aide américaine à Kiev”. Titre totalement faux et malhonnête.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Dénoncer les mensonges débités par la quasi-totalité des médias français sur les Etats-Unis et sur Trump pourrait être un travail à temps plein, tant les mensonges en question abondent.

Je le redis : c’est très grave, car les Etats-Unis sont la première puissance du monde et ce qui s’y passe et s’y décide a des conséquences planétaires. C’est très grave aussi parce que cela montre que sur certains sujets cruciaux, l’information en France n’existe quasiment plus, ce qui est indigne d’un pays censé être démocratique.

Tous les pseudo débats sur les élections présidentielles de novembre prochain se déroulent en France peu ou prou entre personnes qui penchent toutes du même côté, et débitent toutes les mêmes inepties, avec quelques variantes. Lorsqu’il s’agit de Biden, il y a, en général, ceux qui apprécient Biden et ils peuvent débattre avec ceux qui estiment Biden et ceux qui pensent que Biden est un excellent président. Lorsqu’il s’agit de Trump, ce sont les mêmes, et il y a dès lors ceux qui détestent Trump, ceux qui le méprisent et ceux qui l’exècrent et pensent que c’est un monstre.

Les uns comme les autres ne s’encombrent pas de faits, ce serait trop fatiguant pour eux d’être scrupuleux. Ils prennent ce qu’ils trouvent dans quatre sources, quatre seulement : le Washington Post, le New York Times, CNN et MSNBC. Ne leur dites pas qu’il y a d’autres sources, ils vous taxeraient aussitôt d’être un “conspirationniste d’extrême droite”.

Parce que dans leurs sources, on a commencé il y a quelques semaines à dire que Biden était “fatigué”, ils commencent à dire que Biden est fatigué, et parce que dans leurs sources, il est dit que Biden a prétendu rencontrer Mitterrand en 2021, plusieurs années après la mort de ce dernier, ils disent que Biden a prétendu rencontrer Mitterrand en 2021, mais il semble certain que si cela ne figurait pas dans leurs sources, ils auraient passé cette élucubration de Biden sous silence. Ils ont, de fait, comme leurs sources, occulté tous les signes de sénilité évidents qui affectent Biden depuis le début de son mandat.

Le rapport de Robert Hur, procureur spécial qui a du être nommé parce que les documents classés secret défense que Biden avait placé dans son garage et dans divers autres endroits non sécurisés, et que Biden n’avait pas le droit d’avoir car ils n’étaient pas déclassifiés, et parce que Biden les avait pris à une époque où il était sénateur puis vice-président et n’avait aucun droit de les déclassifier, a rendu son rapport voici peu, et Robert Hur a dit que Joe Biden avait commis des crimes très graves contre la sécurité des Etats-Unis (crimes considérés comme de la haute trahison), mais il a dit qu’il ne poursuivrait pas Joe Biden et ne demanderait pas sa destitution parce que Joe Biden a une “mémoire défaillante” et est, de fait, sénile. Le Washington Post, le New York Times, CNN et MSNBC ont dit que Biden n’était pas coupable (ce qui est absolument faux) et que dire qu’il est sénile est insultant, et ont dissimulé les preuves accablantes de la culpabilité de Joe Biden. La plupart des journalistes et commentateurs des médias français ont dès lors dit que Biden n’était pas coupable, et que dire qu’il est sénile est insultant. Le Washington Post, le New York Times, CNN et MSNBC ont dit que Biden était sénile peu de temps auparavant, la plupart des journalistes et commentateurs des médias français l’ont dit aussi. Mais quand Robert Hur le dit, c’est insultant, c’est évident !

Bien que les faits qui montrent que les élections de 2020 étaient frauduleuses soient de plus en plus nombreux, dès lors que les quatre sources disent qu’elles ont été impeccables, quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français vous répéteront qu’elles ont été impeccables, et si vous tentez de montrer des documents prouvant qu’elles ne l’ont pas été du tout, on vous demandera de vous taire, en affirmant que les documents n’existent pas.

Quand bien même il est de plus en plus clairement établi que le 6 janvier 2021, un stratagème abominable a été mis en place pour piéger quelques centaines d’électeurs de Donald Trump contestant les fraudes pratiquées en novembre 2020 et les faire passer pour des gens voulant renverser les institutions, quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français vous diront qu’il y a eu le 6 janvier 2021, une insurrection contre les institutions fomentée par Donald Trump, et ils vous citeront en version française ce que leurs quatre sources leur disent en langue anglaise.

Ces dernières semaines, quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français se sont réjouis que Donald Trump ait été condamné par un juge de New York à verser 83 millions de dollars à une mythomane haineuse d’extrême gauche qui a inventé un viol en recopiant au détail près le scénario d’un épisode d’une série télévisée, New York, unité spéciale, et ils vous diront, de manière quasiment unanime, que Donald Trump a été condamné pour diffamation et agression sexuelle. Ils “oublieront” que la mythomane haineuse d’extrême gauche est une mythomane haineuse d’extrême gauche et que la narration du viol a été tirée d’une série télévisée. Et ils laisseront de côté l’ignoble énormité de la somme ! Jamais une somme pareille n’a été exigée de quelqu’un pour une affaire de ce genre ! Trump a fait appel, cela va de soi.

Trump vient d’être condamné par un juge d’extrême gauche, Arthur Engoron, à la demande d’une procureur d’extrême gauche, Letitia James, à 355 millions de dollars d’amende et à une interdiction d’exercer son métier d’entrepreneur pour trois ans. Ses deux fils ainés ont été condamnés eux aussi à une interdiction d’exercer leur métier d’entrepreneurs pour trois ans. Tout cela au nom du fait qu’ils auraient fraudé, alors que la fraude est totalement inexistante !!! Il n’y a aucun plaignant. Letita James a estimé sans le moindre fondement que la Trump Organization a surévalué ses biens immobiliers pour obtenir de meilleures conditions auprès des banques et des assurances. Banques et assurances ont dit que les taux pratiqués par elles l’ont été sur la base de leurs propres évaluations des biens, qui sont les mêmes que celles de la Trump Organization, les estimations de Letita James sont absolument grotesques, et cette condamnation sans fondement est absolument scandaleuse (condamner quelqu’un pour un crime inexistant est digne de l’Union Soviétique sous Staline ou de la Russie sous Poutine), mais dans les médias français, on dit, cela va de soi, que “Trump a fraudé” ! Cela donne des titres de ce genre : “Donald Trump condamné à près de 355 millions de dollars d’amende pour fraudes”. Ou, version longue : “Donald Trump condamné à une amende de 355 millions d’euros et interdit de gérer ses entreprises à New York pendant trois ans. L’ancien président américain et ses fils Donald Trump Jr et Eric Trump ont été reconnus coupables d’une série de fraudes financières au sein de l’empire immobilier Trump Organization dans les années 2010”. Et ceux qui lisent cela sont censés être informés !!! Aucun journaliste ou commentateur français ne souligne, là encore, l’ignoble énormité de la somme ! Et là encore, jamais une somme pareille n’a été exigée de quelqu’un pour une affaire de ce genre ! Là encore, Trump a fait appel, cela va de soi. Mais la volonté de ruiner Trump est évidente.

Quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français ne cessent de répéter que Trump est sous le coup de 91 accusations de crimes, dans le cadre de quatre séries d’inculpations différentes, et diront que les dossiers de mise en accusation sont solides et cohérents, alors que les dossiers en question ne tiennent pas debout, ne reposent sur rien et sont des monstruosités piétinant toutes les lois et toutes les règles de la justice américaine. Les quatre sources disent que les dossiers sont solides et cohérents, et journalistes et commentateurs des médias français répètent donc que les dossiers sont solides et cohérents, ce qui est faux.

Et journalistes et commentateurs des médias français sont prêts à dire et écrire n’importe quoi : à New York, le procureur gauchiste Alvin Bragg est censé accuser Trump, écrivent-ils, de “falsification de documents commerciaux pour dissimuler un paiement d’argent occulte à une star du porno”. Chaque fragment de cette série de mots est inexact : aucun document n’a été falsifié, et Alvin Bragg, bien qu’il pratique un abus de droit en accusant Trump, ne porte pas cette accusation. Il dit que la définition de la somme impliquée est impropre, ce qui est inexact. Il ne s’agit aucunement de “paiement d’argent occulte”, mais de remboursement de frais engagés par Michael Cohen, avocat de Donald Trump à l’époque, et c’est Michael Cohen, de son propre chef, qui a décidé de verser de l’argent à Stormy Daniels, qui a plus tard reconnu avoir porté de fausses accusations sur conseil d’un avocat véreux aujourd’hui en prison, Michael Avenatti, et de demander de l’argent à Michael Cohen. Tout ce que je viens d’écrire est aisément vérifiable.

Trump, ne cessent-ils de dire a voulu “inverser le résultat des élections” en Géorgie et à l’échelle nationale : c’est absolument inexact ! Trump a contesté le résultat de l’élection de novembre 2020, en montrant qu’il y avait eu fraude. Contester une élection n’est pas tenter d’en inverser le résultat. Quand ils parlent de fraude, ils écrivent des choses ignobles. Une phrase publiée dans Le Monde : “la théorie du complot de l’ “élection volée” est devenue le credo d’un culte dévastateur pour la démocratie aux Etats-Unis”. Qu’est-ce qui permet à une journaliste du Monde de dire qu’il n’y a pas eu élection volée ? Strictement rien ! Un examen des éléments disponibles permet de montrer que l’élection a été volée. Journalistes et commentateurs des médias français évacuent les documents et les preuves, comme le fait toujours la gauche, en parlant de “théorie du complot”. Il ne s’agit nullement d’un “culte”. Et ce qui menace la démocratie est la fraude électorale et son occultation !

Ce qui menace la démocratie américaine est aussi la tentative forcenée de l’administration Biden et de la gauche américaine d’utiliser la justice d’une manière digne d’un régime totalitaire aux fins de tenter de ruiner et de jeter en prison leur principal adversaire politique.

Quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français disent que Trump veut “abandonner l’Ukraine et donner la victoire en Ukraine à Poutine”, ce qui est totalement inexact, et il suffit d’écouter les discours de Trump depuis des semaines pour s’en convaincre, mais leurs quatre sources disent que Trump veut abandonner l’Ukraine et donner la victoire en Ukraine à Poutine, et ils sont donc certains que c’est vrai, quand bien même c’est faux.

Leurs quatre sources disent que Trump n’a rien accompli sous sa présidence et est une menace pour la démocratie, et quasiment tous les journalistes et commentateurs des médias français répètent donc ce que leurs sources disent. Si vous énoncez la liste des accomplissements de Trump, on vous affirmera que ce qu’elle contient n’a jamais existé. Et si vous demandez en quoi Trump a jamais menacé la démocratie, on vous dira que les quatre sources le disent, et que c’est une preuve suffisante.

Les mensonges énoncés dans les médias français sur les Etats-Unis et sur Trump abondent, oui.

C’est effectivement très grave car les Etats-Unis sont la première puissance du monde et ce qui s’y passe et s’y décide a des conséquences planétaires.

C’est effectivement très grave aussi parce que cela montre que sur certains sujets cruciaux, l’information en France n’existe quasiment plus, ce qui est indigne d’un pays censé être démocratique.

Je publierai dans quelques semaines un livre sur la situation réelle aujourd’hui aux Etats-Unis et dans le monde et sur les enjeux des élections présidentielles américaines de novembre 2024. Une fois de plus, ce livre sera, hélas, le seul en langue française à donner à connaitre et à comprendre. Il y aura plus de 400 notes de bas de page aux fins que nul ne conteste ce que j’avance, qui est fondé et documenté.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading