Publié par Christian Larnet le 6 mars 2024

En France, un vent de révolte se lève contre le Qatar, cet État minuscule mais saturé de pétrodollars, dont la diplomatie de portefeuille semble de plus en plus déterminer les contours de ses alliances.

La semaine écoulée a jeté une lumière crue sur les méthodes pour le moins discutables de cet “ami” du Golfe, lors de la visite de son émir à Paris. Au cœur du scandale : une “négociation” sur le sort d’otages israéliens détenus par le Hamas, où l’indécence s’est invitée à table avec Kylian Mbappé et les magnats de l’industrie française.

Quelle farce macabre que de voir la vie d’innocents monnayée autour d’un dîner de luxe, où se mêlent football, affaires, et diplomatie de l’ombre ! L’otage Kfir Bibas, un enfant d’à peine un an, captif depuis cinq longs mois, est devenu un pion dans une transaction où 10 milliards d’euros d’investissements promis à la France semblent effacer toute considération éthique.

La façade luxueuse du Qatar cache mal une réalité plus sombre, comme l’attestent les centaines d’affiches “Qatar – PSG – Terreur” qui ont fleuri à Paris (notamment sur les Champs-Élysées et devant l’Ambassade de l’Émirat, rue de Presbourg). A l’aune des tragédies du 7 octobre 2023, le Paris Saint-Germain, joyau sportif national désormais sous pavillon qatari, rappelle cruellement à quel point l’argent peut corrompre les valeurs les plus fondamentales.

Cette situation est un révélateur de la déliquescence morale dans laquelle certaines puissances, aveuglées par l’argent et le pouvoir, entraînent les relations internationales. Loin de se cantonner à une simple critique du Qatar, cet épisode interroge l’intégrité de la France, alors que le pays se prépare à accueillir les investissements d’un État qui ne recule devant rien pour étendre son influence.

Il est temps de poser les bonnes questions. Jusqu’où Macron est prêt à compromettre les principes de Fraternité pour des promesses dorées ? La souveraineté et la dignité humaine sont-elles devenues de simples variables d’ajustement dans les équations géopolitiques ?

La France se doit de réagir face à cette intrusion décomplexée de l’argent dans les affaires de l’État. Il en va de notre responsabilité éthique, de notre indépendance diplomatique, mais surtout, de notre humanité. La colère du peuple français n’est que le début d’une prise de conscience nécessaire. Le Qatar, avec ses milliards, peut acheter beaucoup de choses, mais pas notre silence face à l’injustice et à la manipulation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading