Publié par Mauricette le 19 mars 2024

Source : BFM TV

“Trois gigas par semaines” : Najat Vallaud-Belkacem appelle à “rationner” Internet

L’ancienne ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem fustige l’utilisation massive des écrans, et souhaite imposer des limites à tous les internautes français.

Et si vous ne disposiez que de quelques gigaoctets (Go) par semaine pour utiliser internet ? Cette idée, qui revient dans le débat depuis de longues années, est désormais portée par une nouvelle voix : Najat Vallaud-Belkacem. Dans une tribune publiée ce 18 mars par Le Figaro, l’ancienne ministre de l’Education nationale appelle à imposer une limite aux internautes français.

“Je souhaiterais que l’on réfléchisse concrètement aux moyens de rationner internet, par exemple en accordant un nombre limité de gigas à utiliser quotidiennement” détaille-t-elle.

Dans son texte, Najat Vallaud-Belkacem mêle plusieurs types de motivation. Des éléments écologiques, estimant que le numérique est “l’une des plus grandes sources de pollution”, mais aussi sociétaux.

Des heures sur du porno “en ultra HD”

“La rareté oblige à une certaine sagesse. Si nous savons que nous n’avons que trois gigas à utiliser sur une semaine, nous n’allons sans doute pas les passer à mettre des commentaires haineux ou fabriquer des fakes. Peut-être cesserons-nous de considérer comme ‘normal’ de passer plusieurs heures sur des sites pornographiques à regarder des vidéos en ultra HD”, imagine-t-elle.

Si les Français sont particulièrement consommateurs de pornographie en ligne, les chiffres communiqués par les plateformes sont toutefois bien moins élevés. Fin 2022, le géant Pornhub évoquait une visite moyenne d’une dizaine de minutes sur sa plateforme.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Selon les chiffres de l’Arcep, les Français consomment en moyenne 14 Go par mois, uniquement depuis leur mobile. D’après un rapport de la Fédération française des télécoms publié en décembre 2023, un foyer consomme de son côté 222 Go par mois par le biais de sa box. Des chiffres qui devraient grimper à 89 Go pour le mobile et plus de 1000 Go pour le fixe d’ici 2030.

Aux yeux de Najat Vallaud-Belkacem, le rationnement d’internet pourrait avoir de multiples bénéfices, que ce soit pour “le développement cognitif, pour la santé, mais aussi pour lutter contre les discriminations, le harcèlement” ou encore “le réchauffement climatique”.

Bien qu’il soit possible de programmer des logiciels sans être connecté à internet, la conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes va jusqu’à évoquer la possibilité de “coder sans ordinateur, avec un crayon et un papier”.

“Bref, peut-être le temps est-il venu de nous détoxiquer collectivement, et donc de rationner internet”, tranche-t-elle.

Sur son site, l’Ademe estime que le numérique représente environ 2,5% de l’empreinte carbone française, soit “un peu plus que le secteur des déchets”.

Par ailleurs, le concept “d’addiction aux écrans” reste très discuté et est loin de faire consensus chez les scientifiques, au même titre que le concept de “détox numérique”.

Enfin, toujours selon l’Arcep, Netflix et Google sont les deux principales sources du trafic internet en France, bien loin devant les sites pornographiques.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading