Publié par Michèle Mazel le 24 mars 2024

“Hamas, Daesh, même combat”, avaient proclamé les autorités israéliennes après les atrocités du 7 octobre.

Comment oublier en effet la férocité des combattants de l’Etat islamique et la sauvagerie avec laquelle ils mettaient en scène le supplice et l’exécution de leurs captifs pour semer la terreur. Ces deux organisations terroristes se réclament de la même idéologie – celle des Frères Musulmans – et du même fanatisme.

Toutes deux ont pour but l’établissement d’un califat islamiste sunnite mondial, avec imposition de la Charia, la loi islamique.

Daesh avait d’ailleurs réussi à créer un état islamique sur une partie de l’Irak et de la Syrie. L’Occident continue pourtant à ignorer la dimension religieuse de ces mouvements.

Ce n’est pas en criant «Vive la Palestine» que le Hamas a accompli ses forfaits. C’est en glorifiant le nom d’Allah – le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux – que ses militants ont violé, torturé, massacré, n’hésitant pas à filmer leurs actes abominables et à les diffuser sur les réseaux sociaux.

Certes, il y a aujourd’hui des différences essentielles au plan géopolitique entre ces deux mouvements. Le Hamas bénéficie d’un soutien massif des Ayatollahs. L’Iran chiite, qui cherche pourtant à imposer son propre «croissant islamique» sur l’ensemble du Moyen-Orient, comme prélude à l’étendre au reste du monde, a pour priorité préalable l’élimination de l’Etat juif, et se sert à cet effet du Hezbollah chiite. Il ne voit pas d’inconvénient à utiliser aussi le Hamas sunnite auquel il apporte un soutien considérable.

Par contre, Téhéran mène une guerre sans merci à Daesh, qui bien que très affaibli, est loin d’avoir disparu, et multiplie les tentatives d’attentats sur son sol et partout où il le peut à travers ses branches, notamment en Afrique et en Afghanistan. Le mouvement terroriste cible également la Russie, qui a décimé ses troupes en Syrie.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






L’attentat perpétré vendredi dans la banlieue de Moscou est son plus spectaculaire succès à ce jour. Dans un communiqué publié vendredi tard dans la nuit, l’organisation Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque menée par plusieurs personnes armées :

«Des combattants de l’EI «ont attaqué un grand rassemblement (…) dans les environs de la capitale russe Moscou», a affirmé le groupe djihadiste sur l’un de ses comptes Telegram. Il a affirmé que son commando avait ensuite «regagné sa base en toute sécurité».

On relèvera que les puissants services de sécurité russe, avertis par leurs homologues américains qu’une attaque terroriste de grande envergure était imminente, n’en ont pas tenu compte, et n’ont pas relevé le niveau d’alerte. Un commentateur souligne aussi que «sur le terrain, les autorités et les forces d’intervention russes ont fait preuve d’un incroyable amateurisme. Incapables d’intervenir dans l’action, incapables d’appréhender les assaillants».

On sait que sans aider matériellement le Hamas, Moscou le soutient dans les instances internationales, et a récemment accueilli une délégation de ses représentants. Sans doute à titre de remerciement, ledit Hamas vient de publier le communiqué suivant, à lire avec une certaine incrédulité :

«Nous condamnons dans les termes les plus fermes l’attaque terroriste qui a visé des civils à Moscou, faisant des dizaines de morts et de blessés».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Michèle Mazel pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading