Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mars 2024

“Quand vous avez des gens qui vous aiment autant, nous devrions faire plus d’efforts pour apprendre à les connaître, à les comprendre.”

Lors de l’ouverture de la conférence annuelle sur la lutte contre l’antisémitisme, le PDG de la Ligue anti-diffamation (ADL) a honoré le gendre et ancien conseiller principal de Donald Trump, Jared Kushner en lui remettant un prix récompensant ses succès diplomatiques au Moyen-Orient. Le prix pour les accords d’Abraham décerné par l’ADL à M. Kushner marque en quelque sorte un pivot pour l’ADL, qui, en 2016 et 2017, a été un critique fréquent de l’administration Trump.

Jonathan Greenblatt, président de l’ADL, a fait l’éloge de M. Kushner pour son rôle de premier plan dans la négociation des accords d’Abraham de normalisation de 2020 entre Israël et quatre pays arabes.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Les Juifs et les évangéliques

M. Kushner, qui a pris la parole après M. Greenblatt, a axé son discours sur la prévention de l’antisémitisme, et sur son expérience en tant que médiateur des accords d’Abraham. Il a appelé à plus d’éducation sur l’histoire juive et à ce que les juifs s’engagent avec d’autres groupes minoritaires.

Il a notamment déclaré que les juifs devraient être plus ouverts à des liens plus étroits avec les chrétiens évangéliques, un groupe qui a des opinions favorables à l’égard des juifs dans les sondages, et qu’il a dit avoir appris à connaître lors des réunions politiques de Donald Trump.

Trump a béni sa fille, convertie au judaïsme

Kushner a également défendu M. Trump, soulignant entre autres son bilan sur Israël, notamment le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem et un décret renforçant les protections des droits civils pour les étudiants juifs. Ce décret a été particulièrement utile après le 7 octobre, lorsque des étudiants juifs et leurs défenseurs ont déposé des plaintes fédérales pour antisémitisme.

Niant qu’il y ait la moindre trace d’antisémitisme de Trump, M. Kushner a déclaré :

“Il a béni ma femme [Ivanka Trump] qui s’est convertie au judaïsme. Il a porté une kippa à notre mariage”.

Il a ajouté :

“Nous ne pouvons pas nous permettre de faire de la politique avec ça. Il s’agit des Juifs. Si les Juifs ne parviennent pas à dépasser leurs convictions partisanes pour reconnaître les efforts positifs déployés [par Trump] en faveur du peuple juif, alors nous sommes condamnés.”

Donald Trump vient de recevoir le soutien de la Coalition juive républicaine, après le retrait de Nikki Haley, le qualifiant de “président le plus pro-israélien”.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading