Publié par Magali Marc le 4 mars 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Joel B. Pollak, paru sur le site de Breitbart, le 3 mars et l’article paru sur le journal en ligne The Stream, paru le 2 mars.

**************************************

Joe Biden poursuit sa guerre politique contre M. Netanyahou en tenant des réunions avec son principal rival politique

Le président Joe Biden poursuit sa guerre politique contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en organisant dimanche à Washington des réunions de haut niveau avec Benny Gantz, le principal rival politique probable de M. Netanyahou lors des prochaines élections.

M. Gantz dirige le parti d’opposition Bleu et Blanc et siège actuellement avec M. Netanyahou au sein d’un gouvernement d’urgence d’unité nationale.

Toutefois, selon les médias israéliens, M. Gantz a accepté ou organisé le voyage sans en informer M. Netanyahou.

Le Times of Israel a rapporté :

Le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz devait se rendre à Washington pour des entretiens avec des hauts fonctionnaires dimanche, ce qui aurait exaspéré le Premier ministre Benjamin Netanyahou, qui n’a pas autorisé le voyage et l’aurait réprimandé parce que le pays n’a qu’un seul premier ministre.
Parmi les personnes que M. Gantz rencontrera figurent la vice-présidente américaine Kamala Harris, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, ainsi que des membres républicains et démocrates du Congrès américain, a indiqué son bureau dans un communiqué samedi.
[…]
Sa visite aux États-Unis intervient alors que l’administration Biden est de plus en plus frustrée par M. Netanyahou et son gouvernement, considéré comme redevable à ses membres d’extrême-droite.

La visite a été rapportée pour la première fois par le site d’information israélien Ynet.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






M. Biden tente de saper les efforts de M. Netanyahou depuis l’élection du dirigeant israélien à la fin de l’année 2022.

Il a brièvement fait preuve de solidarité avec lui en septembre 2023, lorsqu’un accord de paix israélo-saoudien était possible, et immédiatement après l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre.

Mais M. Biden et son administration ont continué à travailler pour trouver un remplaçant à M. Netanyahou qui a résisté aux pressions des Démocrates sur la conduite de la guerre et sur les accords nucléaires avec l’Iran.

L’image de la Maison Blanche de Biden rencontrant le principal opposant de M. Netanyahou en pleine guerre sert à diviser le public israélien et encourage le Hamas à exploiter ces divisions, à la fois avec sa propagande et avec sa planification militaire.

M. Biden présente son opposition à M. Netanyahou et aux membres de la coalition gouvernementale de droite de M. Netanyahou comme une préoccupation pour le bien-être d’Israël, affirmant qu’Israël perdra le soutien de la communauté internationale s’il dévie vers la droite politique.

Mais les critiques internationales à l’égard d’Israël ne dépendent pas du gouvernement en place, et les Américains restent fermement attachés à Israël et les Israéliens à la politique de M. Netanyahou, malgré les tentatives de la Maison Blanche de prétendre le contraire.

*******************************

Mark Levin reproche à Joe Biden d’avoir faibli sur le soutien à Israël pour apaiser les islamistes

THE STREAM, le 2 mars.

L’animateur Mark Levin a lancé quelques bombes de vérité lors de l’émission Fox & Friends de vendredi matin, en disséquant l’indignation des libéraux face à la Cour suprême des États-Unis qui a eu le culot d’écouter les arguments de Donald Trump concernant l’immunité présidentielle.

Il a souligné les nombreux délits commis par Joe Biden – documentés dans le rapport de 388 pages publié par le conseiller spécial Robert Hur le 5 février – et s’est moqué des affirmations de Hunter Biden selon lesquelles son père n’a jamais été impliqué dans ses projets d’affaires.

L’animateur Brian Kilmead a ensuite posé une question sur l’affaiblissement du soutien de l’aîné des Biden à Israël dans sa lutte contre le Hamas.

« Le fait est que Joe Biden jette une bouée de sauvetage aux terroristes nazis du Hamas », a expliqué M. Levin. « Il les motive. Ils prolongent cette guerre grâce à lui. Sans Joe Biden, cette guerre contre le Hamas serait terminée » parce qu’il l’a essentiellement financée en levant les sanctions américaines contre le groupe terroriste.

M. Levin a reproché à M. Biden non seulement d’avoir pris ses distances avec Israël, mais aussi d’avoir sanctionné des militants pacifistes israéliens afin d’apaiser l’aile islamiste du Parti Démocrate.

L’ONU a conclu que l’Iran disposera bientôt de sept bombes nucléaires, ce qui aurait un impact très négatif sur la sécurité des États-Unis et du monde.

« Plutôt que d’imposer des sanctions à Israël – le seul pays qui résiste à l’Iran alors que vous financez ces minables – qu’allez-vous faire pour les armes nucléaires, Joe ? » a demandé M. Levin. « Rien ! »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading