Publié par Magali Marc le 21 mars 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Joel B. Pollak, paru sur le site de Breitbart, le 19 mars.

*****************************************************

Les dirigeants juifs américains réprimandent M. Schumer après qu’il a tenté de défendre son discours anti-Netanyahou

La Conférence des présidents des organisations juives américaines, qui représente la communauté juive institutionnelle des États-Unis, a réprimandé le leader démocrate de la majorité sénatoriale Chuck Schumer à l’issue d’une conférence téléphonique organisée mardi (le 19 mars).

Cette conférence avait été convoquée pour discuter du discours de M. Schumer au Sénat jeudi dernier (le 14 mars), dans lequel il a dénigré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et demandé qu’Israël organise des élections anticipées pour le remplacer, à mi-chemin de la guerre.

Dans un communiqué de presse, les dirigeants de la Conférence des présidents ont déclaré qu’ils “demeuraient affligés” par les remarques de M. Schumer (c’est l’auteur qui souligne) :

Nous apprécions profondément que le leader de la majorité au Sénat, M. Schumer, se soit adressé aux membres de la Conférence des présidents cet après-midi, ainsi que son soutien de longue date à Israël et au peuple juif. Ses décennies de leadership sont historiques et sans précédent.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Malgré cela, la communauté pro-israélienne et nos membres continuent d’émettre de profondes réserves quant au discours prononcé par le Sénateur Schumer au Sénat la semaine dernière concernant les obstacles à la paix entre Israël et les Palestiniens. Nous pensons qu’à l’heure où Israël mène une guerre existentielle, sur les braises des 1200 innocents massacrés le 7 octobre, ce n’est pas le moment de faire des critiques publiques qui ne servent qu’à renforcer les détracteurs d’Israël, et qui favorisent une plus grande division, alors que l’unité est si désespérément nécessaire.

Nos organisations membres, qui représentent le large éventail de la communauté juive américaine, restent affligées par le fait qu’un fonctionnaire américain dise à un allié souverain et démocratique quand conduire son processus électoral et affirme que les États-Unis devraient éventuellement “jouer un rôle plus actif dans l’élaboration de la politique israélienne en utilisant notre influence pour changer le cours des choses”. En réalité, ce dont nous avons vraiment besoin, c’est d’un effet de levier de la part des États-Unis pour soutenir l’État juif en ces temps difficiles.

Nous trouvons très regrettable que le Sénateur Schumer ait inclus l’armée terroriste du Hamas et le Premier ministre démocratiquement élu d’Israël dans les obstacles à la paix qu’il a énumérés. Le refus du Hamas de libérer les otages, de déposer les armes et de se rendre sont les véritables obstacles à la paix. Les relations entre les États-Unis et Israël ont surmonté de nombreux désaccords grâce à des discussions étroites et confidentielles avec leurs dirigeants, qui demeurent le forum approprié pour de telles conversations. »

Le discours de M. Schumer a été salué par le président Joe Biden, qui a approuvé son appel à remplacer M. Netanyahou, bien qu’il y ait maintenant des rapports selon lesquels M. Biden essaie en privé de faire marche arrière, conscient que cela a coûté la crédibilité de son administration en Israël.

Mardi, le 19 mars, M. Schumer a tenté de se présenter comme magnanime, déclarant au New York Times qu’il s’était abstenu d’appeler M. Netanyahou à démissionner immédiatement : – « C’est dire à Israël ce qu’il doit faire, alors qu’il est en pleine guerre. »

On ne voit pas très bien comment M. Schumer pense pouvoir distinguer entre le fait de dire à M. Netanyahou de se retirer en pleine guerre et celui de dire à Israël d’organiser des élections anticipées en pleine guerre, ou du moins avant que la guerre contre le Hamas n’ait complètement pris fin.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart.com

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading