Publié par Magali Marc le 15 mars 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de Newt Gingrich, publié le 13 mars sur le site de syndication Real Clear Wire et repris par The Gateway Pundit, le 14 mars.

*******************************

Les sept clés du triomphe du président Trump

Le président Donald Trump a réalisé une performance remarquable lors du Super Tuesday. Il a remporté 11 des 12 premières élections. Grâce à ses victoires en Géorgie, dans le Mississippi et dans l’État de Washington cette semaine, il a dépassé le seuil des 1 215 délégués nécessaires pour devenir le candidat républicain présumé.

C’est la preuve que le Parti Républicain est désormais le parti de Trump.

Aucun candidat qui n’est pas en exercice n’a dominé et façonné son parti de manière aussi décisive depuis Andrew Jackson.

Le président Jackson a réagi à ce que ses partisans considéraient comme le vol de la présidence par John Quincy Adams en 1824.

Comme le souligne Robert Remini dans son ouvrage classique “The Election of Andrew Jackson“, le mouvement jacksonien était déterminé à vaincre l’oligarchie qui dominait la politique et l’économie américaines, par l’intermédiaire de la Banque des États-Unis. (Ce livre est une étude si claire d’une révolte efficace que nous l’avons utilisé pour planifier la campagne républicaine “Contract with America” en 1994).

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Comme le président Jackson, le président Trump est bien plus qu’un candidat.

Il est le leader d’un mouvement national.

En tant que champion du mouvement, il peut survivre à des attaques et à des tentatives de démolitions législatives qui détruiraient des candidats normaux.

La série de victoires qu’il a remportées lors des primaires et des caucus est une réussite historique.
Comment un homme d’affaires new-yorkais a-t-il pu prendre le contrôle du GOP ?

Il existe des réponses évidentes. Cependant, elles impliquent une analyse pratique et de bon sens que le Syndrome de Dérangement à l’égard de Trump semble empêcher la plupart des journalistes et des analystes de reconnaître.

Il existe au moins sept caractéristiques personnelles uniques qui ont conduit au triomphe du président Trump.

1) Il est intelligent

De nombreuses personnes sont rebutées par ses tweets et ses accès de colère occasionnels. Ils ne peuvent pas admettre que c’est un homme profondément intelligent.

Regardons les faits. Il est milliardaire. Il a battu 15 autres Républicains pour devenir le candidat du GOP en 2016 – et Hillary Clinton – alors que tous les soi-disant experts disaient que c’était impossible.

Il a survécu à huit années de mensonges incessants contre lui de la part de l’État profond et des médias d’élite.

Il a enduré le plus grand effort de démolition légal de l’histoire américaine.

Et pendant tout ce temps, il a renforcé son contrôle sur le GOP.

Les analystes devraient lire son remarquable livre, “The Art of the Comeback” (L’art du retour), pour se faire une idée de la manière dont il se rétablit lorsque les temps sont durs.

2) Il travaille dur

Le président Trump croit en des principes et des approches qui fonctionnent, et il a passé sa vie à se concentrer sur ces principes et ces approches. Parce qu’il est un entrepreneur, il a compris comment relancer l’économie américaine. Sa vie avant la politique a consisté à négocier avec succès. Il a ainsi pu traiter efficacement avec les pays étrangers pour atteindre ses objectifs. Parfois, ses tactiques sont dures. De nombreuses nations européennes qui se cachaient derrière la force de l’Amérique n’ont pas apprécié d’être sermonnées par lui. Mais elles ont maintenant augmenté leurs dépenses de défense.

3) Il est profondément stratégique

Le président Trump pense tout le temps en termes de stratégie. Une partie de son esprit est toujours concentrée sur l’immédiat – qu’il s’agisse de prononcer des discours, de jouer au golf ou de discuter avec des gens – mais une autre partie de son esprit est constamment en train d’analyser des données et de réfléchir à ce qu’elles signifient pour le long terme.

4) Il aime ce qu’il fait

Il tire son énergie des gens.

Il est étonnamment existentiel et concentré sur le présent, ce qui lui donne de l’authenticité et lui permet de concentrer son énergie et ses efforts sur l’immédiat. Cette capacité à compartimenter et à se concentrer sur l’immédiat fait partie du secret qui lui a permis de survivre à huit années d’agressions interminables de la part des médias, de la bureaucratie et de la justice.

Les analystes ne peuvent se résoudre à réfléchir aux implications du fait qu’il connaisse des gens dans les 50 États.

C’est pourtant l’une des clés de son énorme emprise sur le Parti Républicain.

Il combine l’attrait charismatique du président Ronald Reagan avec la connaissance détaillée de chaque État du président Richard Nixon. C’est une combinaison impressionnante.

5) Il est solide

Je ne connais aucun autre dirigeant américain qui aurait pu encaisser les coups qu’il a reçus et rester debout. Pourtant, il est toujours enthousiaste et prêt à se battre un jour de plus. Il se considère comme engagé dans une mission historique pour sauver l’Amérique – et il accepte le fait que le dirigeant qui veut sauver le pays doit être prêt à payer le prix du patriotisme.

6) Il n’est pas un conservateur traditionnel

Il n’a pas grandi en lisant le National Review ou en lisant les livres de [NdT: l’économiste anti-socialiste] Friedrich Hayek.

Cependant, il est le politicien anti-gauche le plus efficace de mon vivant (et cela inclut le président Reagan). Le simple fait de se réveiller chaque jour, de penser comme un homme d’affaires entreprenant et d’appliquer le bon sens a un effet dévastateur sur l’idéologie de gauche.

L’idéologie de gauche existe dans un monde imaginaire. Elle repose sur des principes qui ne fonctionnent tout simplement pas et ne peuvent produire des résultats acceptables. Le président Trump comprend cela et la rejette chaque jour, ce qui fait enrager ses détracteurs et réjouit ses partisans.

7) Il se concentre sur ce qu’il peut réaliser

L’esprit du président Trump passe d’une réalisation à l’autre. Cette focalisation sur l’accomplissement des choses s’est vérifiée dans ses expériences professionnelles, politiques et gouvernementales.

Lorsqu’il a un moment de répit, il commence à se demander ce qu’il peut encore faire. Il ne s’intéresse pas aux personnalités ni aux cercles d’amis.

Ces résultats sont le fruit de son travail pour accomplir des choses.

L’accent qu’il a mis sur les réalisations et les accomplissements au cours de ses quatre années à la Maison Blanche a clairement impressionné le peuple américain.

Il est clair que les choses allaient beaucoup mieux sous le président Trump que sous le président Joe Biden.

Grâce à toutes ces qualités, le président Trump a constitué une équipe de campagne dirigée par Susie Wiles et Chris LaCivita, qui mène peut-être la campagne la plus réfléchie et la plus compétente que l’on ait vue depuis des décennies.

Le Super Tuesday a été le triomphe du président Trump. Son élection en novembre sera le triomphe du peuple américain.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : The Gateway Pundit

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading