Publié par Magali Marc le 24 mars 2024

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Christine Favocci, paru initialement dans The Western Journal et repris par The Gateway Pundit, le 22 mars.

******************************************

Jen Psaki admet que RFK Jr. est un “énorme problème” pour Joe Biden

L’une des nombreuses faiblesses des Démocrates est leur incapacité à comprendre l’opposition. Cela a été particulièrement évident après la victoire surprise de l’ex-Président Donald Trump contre Hillary Clinton lors de l’élection présidentielle de 2016.

Les Démocrates sont restés abasourdis et déconcertés parce qu’ils n’ont tout simplement pas compris l’attrait exercé par Donald Trump, pas plus qu’ils n’ont compris à quel point l’ex-Secrétaire d’État rebutait l’Américain moyen.

Pourtant, il semble qu’ils pourraient apprendre la leçon, cette fois lors de la course présidentielle de 2024, si l’on en croit l’animatrice de MSNBC et ancienne attachée de presse de la Maison-Blanche, Jen Psaki. Mme Psaki a correctement identifié la menace que représente un candidat tiers fort pour la tentative de réélection du président Joe Biden lorsqu’elle a commenté un article du New York Times qui contenait le même avertissement.

Cependant, elle a répété les erreurs de son parti en rejetant l’opposition et en se méprenant sur l’attrait qu’exerce le candidat indépendant inattendu, Robert F. Kennedy, Jr.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







S’adressant à Mika Brzezinski lors de l’émission “Morning Joe” sur MSNBC lundi, le 18 mars, Mme Psaki a révélé la principale menace qui pèse sur les perspectives de réélection de Joe Biden en 2024:

« Les candidats tiers sont un énorme, énorme, énorme problème, et il y en a un certain nombre » a déclaré Mme Psaki.

L’animatrice de l’émission “Inside With Jen Psaki” a ensuite mentionné M. Kennedy en particulier, notant sa notoriété dans des endroits comme « la Géorgie (…) où le nom de Kennedy est aimé».

Mme Psaki a affirmé qu’il pourrait passer dans cet État parce que les électeurs « ne savent peut-être pas grand-chose sur le fait qu’il est un anti-vax et un théoricien de la conspiration ».
Elle a ajouté que le Comité national démocrate s’efforçait de faire connaître les problèmes perçus chez M. Kennedy, un avocat écologiste au franc-parler qui a initialement annoncé sa candidature en tant que challenger démocrate de M. Biden.

« Mais il faut que ce soit large, il faut que les gens le crient sur les toits, parce que c’est l’une des plus grandes menaces qui pèsent sur la réélection de Joe Biden, ce sont ces candidats tiers », a déclaré Mme Psaki.

Le journaliste Tom Elliott a souligné que Mme Psaki avait qualifié M. Kennedy de “théoricien du complot, anti-vax” dans la légende accompagnant le clip qu’il a posté sur X jeudi 21 mars.

Au moins, Mme Psaki est terrifiée à juste titre, mais elle ne comprend pas pourquoi R.F. Kennedy est si important.

Il est vrai qu’il n’y a pas encore eu de candidat tiers viable dans les temps modernes, mais ils sont souvent suffisamment gênants pour faire basculer l’élection en faveur d’un des principaux candidats.

Selon le New York Times, le candidat du Parti Vert, Ralph Nader, a probablement siphonné suffisamment de voix du Démocrate Al Gore pour lui faire perdre l’élection en 2000.

La même chose a pu se produire en 2016 lorsque la candidate du Parti Vert, Jill Stein, a détourné des voix de Mme Clinton dans des États où elle a perdu contre M. Trump avec peu de voix.

Mais alors que R.F. Kennedy Jr. est actuellement à environ 13 %, selon les sondages, et que l’on pense qu’il capte les votes républicains et démocrates de manière égale, il s’agit d’un type différent de candidat tiers – et il est clair que Mme Psaki et ses semblables ne le comprennent pas.

La réticence à l’égard des vaccins, autrefois considérée comme une position marginale, est devenue plus courante à la suite de la pandémie, les taux de vaccination des enfants ayant atteint leur niveau le plus bas depuis dix ans en 2023, selon CBS News.

Ce qui était autrefois déconcertant pourrait aujourd’hui être ce qui attire les électeurs vers M. Kennedy.

Ce candidat a rejoint la mêlée lors d’une course sans précédent qui oppose un président populaire mais en difficulté ayant effectué un seul mandat à un président sortant impopulaire dans le cadre d’une élection qui répète celle de 2020.

Les électeurs qui sont anti-Trump mais qui ne peuvent pas se résoudre à voter pour Joe Biden trouveront en R.F. Kennedy Jr. un refuge sûr – et Mme Psaki n’arrive pas à s’en persuader.

Elle est probablement convaincue que M. Trump est trop extrême et que RFK Jr. n’est qu’un cinglé, mais ce faisant, elle ne comprend pas que l’électorat américain se trouve en terrain inconnu.

La base de Donald Trump est farouchement loyale et prête à aller jusqu’au bout de la prochaine élection.

En revanche, les antécédents de M. Biden en matière de création de misère et de pauvreté rebutent même les électeurs démocrates purs et durs qui, sans cela, se contenteraient de voter pour lui de toute façon.

Ces électeurs n’auront d’autre choix que de se tourner vers un candidat tiers comme RFK Jr. qui sera probablement une alternative acceptable pour la base de gauche de M. Biden.

Les Démocrates sont trop aveuglés par leur propre idéologie pour voir l’attrait qu’exercent des hommes comme Donald Trump et Robert F. Kennedy Jr., et ils ne pourront donc jamais les contrer avec des arguments efficaces.

Une fois de plus, Mme Psaki et les autres ne comprennent tout simplement pas ce à quoi ils sont confrontés – mais ils le comprendront certainement en novembre 2024.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : The Gateway Pundit

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading