Publié par Guy Millière le 2 mars 2024

Je reviendrai sur la situation politique aux Etats-Unis après le Super Tuesday, mardi 5 mars, mais j’entends d’emblée parler de ce que fait Nikki Haley, car c’est une femme toxique qui met en danger la probable victoire de Donald Trump en novembre et qui pourrait conduire les Etats-Unis et le monde vers la catastrophe.

A la différence de Ron DeSantis qui a arrêté sa campagne électorale après avoir constaté son échec, et qui a préservé ses chances pour l’élection présidentielle de 2028, Nikki Haley, qui est elle aussi en situation d’échec a décidé de se maintenir dans la course, bien qu’elle n’ait strictement aucune chance de gagner.

En se maintenant, elle tient un discours de plus en plus hostile à Donald Trump. Elle dit qu’il est trop âgé, comme Joe Biden, bien qu’il soit flagrant que si Joe Biden est complètement sénile, Donald Trump est, lui, en pleine forme. Elle justifie toutes les attaques en justice menées contre Donald Trump : non seulement celles qui résultent de mises en examen décidées par des procureurs d’extrême gauche mandatés par l’administration Biden, mais aussi celles venant de la gauchiste psychopathe E. Jean Carroll, ce qui signifie qu’elle laisse entendre que Trump est coupable de ce dont les procureurs d’extrême gauche mandatés par l’administration Biden l’accusent, mais qu’elle laisse entendre aussi que Trump est coupable d’agression sexuelle contre E. Jean Carroll. Tous ses arguments sont empruntés directement à la propagande démocrate, et les propagandistes démocrates s’en réjouissent. Une « Républicaine » parle comme eux.

Sa campagne est financée essentiellement depuis des semaines par des contributeurs venus du Parti Démocrate. Ceux qui font campagne pour elle appellent les électeurs démocrates, là où des élections primaires ouvertes (élections primaires où les Démocrates peuvent voter aux élections primaires républicaines) ont lieu, et une large proportion des suffrages qu’elle a reçue dans le New Hampshire et en Caroline du Sud vient des votes d’électeurs démocrates. Son argument pour les séduire ? Vous voulez vous débarrasser de Donald Trump ? Votez pour moi.

Elle a, en supplément, le soutien des RINO NeverTrumpers qui détestent Trump au point de préférer le maintien de Biden au pouvoir à un retour de Trump, et qui sont plus que jamais RINO, Republicans In Name Only.

C’est de plus en plus clair, les Démocrates et les RINO NeverTrumpers utilisent Nikki Haley pour tenter de faire perdre Trump, en espérant qu’elle fera douter des électeurs hésitants.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Qu’elle se prête à ce jeu sinistre et perfide est ignoble.

Elle est devenue l’incarnation de la traîtrise en politique. Donald Trump avait fait d’elle l’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, et elle avait bien fait son travail à l’époque. Donald Trump lui avait donné une stature nationale. Elle utilise maintenant cette stature obtenue grâce à Trump : contre Trump.

Il semble qu’on lui a fait miroiter l’espoir de pouvoir reprendre en main le Parti Républicain après une défaite de Trump dont elle aurait été l’instrument. Si, par un immense malheur, Trump ne devait pas gagner, l’immense majorité des Républicains la détesteraient plus encore qu’aujourd’hui, ce qui ne lui laisserait aucune chance. Cet espoir crapuleux serait donc vain.

Il semblerait aussi (cela se dit beaucoup aux Etats-Unis) qu’elle compte sur un ennui de santé de Trump pour devenir la « candidate de remplacement ». Trump se porte bien, et cette éventualité semble très éloignée, mais (hypothèse improbable) si un ennui de santé arrivait à Trump, elle ne serait pas choisie par les Républicains : sa traîtrise est impardonnable. Il se dit aussi qu’elle compte sur une condamnation en justice de Trump qui le ferait baisser dans les sondages : une condamnation en justice de Trump ne le ferait pas baisser dans les sondages.

Ces espoirs tout aussi crapuleux seraient donc vains eux aussi.

Dernière thèse, évoquée ici ou là : elle pourrait se présenter en candidate indépendante et obtenir un nombre de voix suffisant pour faire basculer l’élection. Cette possibilité n’est pas totalement exclue.

En tout cas, Nikki Haley a choisi le déshonneur et l’ignominie.

Elle a choisi de tenter de maintenir au pouvoir le président le plus corrompu et le plus destructeur de l’histoire des Etats-Unis, et de s’efforcer de permettre ainsi que la démolition gauchiste des Etats-Unis et de l’ordre du monde perpétrée en ce moment par l’administration Biden se poursuive.

Je pense qu’elle ne réussira pas.

Il deviendra possible de voir un peu plus clair dans ses projets le soir du 5 mars. Elle perdra partout. On verra ce qu’elle dira et décidera après de très prévisibles défaites supplémentaires.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading