Quantcast
Shmuel Trigano

Shmuel Trigano est né en 1948 à Blida (Algérie) qu’il a quittée en 1962. Après des études classiques (latin-grec-philosophie) au Lycée Buffon (Paris), il a suivi le cursus du Bachelor of Arts de l’Université Hébraïque de Jérusalem (en Science politique, Relations Internationales et Philosophie juive). Le doctorat de sociologie politique qu’il a soutenu à l’Université de Paris a été publié sous le titre La demeure oubliée, genèse religieuse du politique (Lieu Commun, 1984, puis Tel-Gallimard, 1994 ). Son premier livre Le Récit de la disparue, essai sur l’identité juive a été publié en 1977 (Gallimard, « Les Essais », puis Folio- Gallimard 2001). Professeur à l’Université de Paris X-Nanterre, il est aussi le fondateur du Collège des Etudes juives de l’Alliance Israélite Universelle (fondé en 1986) et titulaire de la Chaire européenne d’études sépharades au nom d’Elie Benamozegh de la ville de Livourne (Italie). En 1985, il fonde avec Annie Kriegel une revue d’études juives Pardès, toujours active (Editions In Press). En 2000, il fonde l’Observatoire du monde juif pour analyser le phénomène du nouvel antisémitisme, dont les travaux et publications ont constitué un moment important de la lutte contre la discrimination. En 2006, il crée une revue d’idées Controverses (Editions de l’Eclat), consacrée aux grands problèmes de notre temps. Ses cours à l’Université (Chaire en socio-anthropologie de la politique) portent sur la sociologie de la connaissance, la sociologie de la politique et de la religion. Ses travaux se déploient sur plusieurs plans, embrassant des questions d’ordre général et liées à l’existence juive, notamment dans sa dimension collective et politique. Une double recherche les sous-tend : l’énigme de la modernité politique et les conditions de possibilité et d’actualité de l’existence juive dans le monde contemporain. Ses publications s’intéressent à la philosophie et la sociologie politiques du judaisme, la condition et l’identité juives, le judaïsme contemporain et notamment la judaïcité française, plus largement la sociologie de la modernité et de la religion. Il a notamment dirigé de grandes sommes collectives et internationales consacrées à l’histoire juive. Sa réflexion traverse plusieurs disciplines : la philosophie, la politologie, l’histoire, la sociologie, la religion, la psychanalyse, l’herméneutique.

La Croix publie un article de Pascal Boniface prônant le boycott et la destruction d'Israël, et refuse de publier la réponse de Raphaël Draï et de Shmuel Trigano. Dreuz.info...

Voici un message de Shmuel Trigano, professeur des Universités : L’équipe de Raison Garder est heureuse de vous annoncer la publication début novembre du prochain numéro...

        Allocution de Shmuel Trigano, le 7 octobre dernier au meeting organisé à Rome par le député Fiamma Nirenstein, « POUR LA VÉRITÉ,...

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz