FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 novembre 2013
Füsun Erdoğan - journaliste marxiste : prison à vie
Füsun Erdoğan-journaliste marxiste: prison à vie

Prison à vie, c’est la sanction pour six journalistes marxistes turcs, hier mardi 5 novembre.

Les journalistes Füsun Erdoğan (en photo), Ziya Ulusoy, Bayram Namaz, Arif Çelebi, Ibrahim Cicek et Sedat Şenoğlu étaient accusés d’être membres d’organisations marxistes interdites par la loi anti-terroriste.

Erdoğan (à ne pas confondre avec le gentil premier ministre islamiste), était l’abjecte fondatrice d’une station de radio, Özgür Radyo, qui critiquait le gouvernement : elle n’a donc pas volé sa sanction.

Au total, les sanctions dépassent la prison à vie, puisque les six journalistes ont été condamnés, au total, à 3000 ans de prison. C’est dire combien le marxisme est recommandable.

C’est peut-être aussi pourquoi les médias sont restés extrêmement discrets sur le sujet – (qu’est ce que je me marre en imaginant les commentaires de mes confrères lisant la dépêche)

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La Fédération internationale des journalistes (EFJ), la Fédération internationale des journalistes (IFJ), et l’Union des journalistes turcs (Türkiye Gazeteciler Sendikasi TGS), entendent faire pression sur le premier ministre Erdogan, et ont décidé d’organiser une marche vers la place Taksim, à Istanbul, déjà célèbre pour avoir aimanté le ras le bol de la société laïque turque contre son islamisation rapide.

L’Union européenne est embarrassée, les diplomates européens également : il fallait à tout prix redorer l’image de la Turquie pour préparer les cerveaux à une entrée bras ouverts dans l’Union.

Quand aux journalistes, c’est le cauchemar : annoncer que la Turquie islamique condamne à la prison à vie des journalistes parce qu’ils sont marxistes, c’est dévoiler l’alliance contre nature d’une gauche extrême qui un jour dénonce la toxicité de la religion et jure sa destruction, et le lendemain explique que l’idéologie totalitaire basée sur la soumission totale à Allah va sauver l’occident et l’homme blanc.

Quatre jours après que des islamistes ont assassinés deux des leurs à Kidal au Mali, la semaine est rude, pour le journalisme multiculturaliste militant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz